Facebook
Ould Cheikh El Ghazouani reçoit l’Envoyé Spécial français pour le Sahel   
12/02/2020

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a reçu, mardi matin, au Palais présidentiel à Nouakchott, M. Christophe Bigot, envoyé spécial français pour le Sahel, en visite actuellement dans notre pays.



 A sa sortie d’audience, l’envoyé spécial français a fait à l’AMI la déclaration suivante :

« Je suis ici en Mauritanie pour pouvoir rencontrer le Président de la République. Je souhaitais lui faire part de deux sujets importants. Le premier, c’est le suivi du sommet de Pau. Comme vous le savez la Mauritanie va exercer très bientôt la présidence du G5-Sahel. Vous savez aussi que le sommet de Pau a été marqué par un rebond, par une mobilisation française, africaine et internationale qui était nécessaire, parce que, sur le terrain, la situation est difficile, au Mali, au Niger et au Burkina Faso. Des attentats très graves ont été commis et des centaines de milliers de personnes déplacées. Donc, il était important d’avoir cette mobilisation. Suite à cette mobilisation, des mesures ont été prises. Nous souhaitions les évoquer avec le Président de la République aujourd’hui.

Le deuxième sujet, évidemment très important, lui aussi, concernait l’Assemblée générale de l’Alliance Sahel. Cette Assemblée générale est importante, parce que les problèmes dans la région ne sont pas que sécuritaires. Les problèmes sont aussi de développement, d’infrastructures, de santé, d’éducation. Et je dirais même plus : si on veut traiter la question du terrorisme, il faut aussi traiter ces questions-là, en répondant aux besoins de la population. Cette Assemblée générale de l’alliance, c’est la première fois qu’elle va se tenir, et elle va se tenir sous l’autorité du ministre Jean-Yves Le Drian. Elle va se tenir ici, à Nouakchott, parce que la Mauritanie préside le G5-Sahel, et accueille le Secrétariat permanent du G5-Sahel. Donc, je souhaitais évoquer ce sujet avec le Président qui, comme vous le savez, accorde beaucoup d’importance aux questions du développement. Il a été donc très sensible à notre souhait de bien ancrer cette Alliance-Sahel ici en Mauritanie, et d’accueillir nos amis africains, nos amis européens, pour ensemble combattre le terrorisme et le combattre aussi sur le terrain du développement. Car le terrorisme ne se combat pas seulement les armes à la main. On le combat aussi en construisant des hôpitaux, des routes et en offrant de l’emploi aux jeunes.

Ces deux sujets importants - le suivi du sommet de Pau et la tenue de l’assemblée générale de l’alliance sahel - ont été au cœur de cet entretien, et je dois avouer que, comme toujours, j’ai été extrêmement admiratif de la qualité des propos du Président, sa clarté, sa vision très structurée des problèmes de la région et des solutions qu’il faut y apporter. Cela dans la ligne directe de l’entretien qu’il a pu avoir avec le Président de la République française, juste après le sommet de Pau. Et j’en suis certain, la venue en Mauritanie, le 25 février, du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sera l’occasion à nouveau de poursuivre cet échange très fructueux, très utile entre la France et la Mauritanie.

La rencontre s’est déroulée en présence du directeur de cabinet du Président de la République, Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, de M. Ahmed Ould Bahini, chargé de mission à la Présidence de la République et de SEM, Robert Moulié, ambassadeur de France en Mauritanie.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés