Facebook
Nouakchott: Troisième phase d’expérimentation des drones pour la surveillance des criquets pèlerins   
01/02/2020

 Les résultats de la troisième phase d’expérimentation des drones dans la surveillance des criquets pèlerins ont été présentés, ce vendredi matin à Nouakchott dans les locaux du Musée national, par l’institution espagnole de



lutte contre les criquets « Hemav » en collaboration avec l’organisme « Celcepro ».

Cette rencontre que préside le secrétaire général du ministère du Développement rural, M. Ahmedou Ould Bouh, vise à informer les secteurs concernés et les partenaires au développement sur les importants progrès réalisés en matière d’introduction et de maitrise des drones dans la surveillance des espaces pour la découverte des invasions de criquets.

Dans une allocution à cette occasion, M. Ahmedou Ould Bouh, a indiqué que l’introduction et la maitrise de ces nouvelles techniques s’inscrivent dans le cadre du renforcement des capacités des pays membres de la Zone-ouest en termes de moyens de veilles et de surveillance précoces de cette région qui fait régulièrement face à ce fléau transfrontalier.

Il a rappelé les deux expériences précédentes de même type, conduites en 2017 et 2019 par notre pays, ont prouvé la grande capacité d’adaptation des drones en conditions réelles de surveillance et de lutte contre les criquets. Les résultats ont été satisfaisants, a-t-il dit, précisant qu’une requête a été, toutefois, adressée à l’institution espagnole aux fins d’améliorer les drones pour rendre leur utilisation plus simple. Cette deuxième phase d’expérimentation permettra de mesurer à quel point les améliorations demandées ont été introduites avant de procéder à l’acquisition de ces équipements et leur déploiement dans les pays de la zone.

Le secrétaire général a affirmé que le département du développement rural, conformément aux insignes instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, appuie sans réserve ces efforts qui participent de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

Il a remercié la FAO et l’institution de lutte contre les criquets pèlerins en Zone-ouest pour les efforts consentis en faveur du renforcement des capacités des pays membres de la zone en général et de la Mauritanie en particulier.

Pour sa part, le secrétaire exécutif de l’institution de lutte contre les criquets pèlerins en Zone-ouest, Dr Mohamed Lemine Hamouni, a fait savoir que les conditions que la Mauritanie a réunies lors des phases d’expérimentation des drones ont permis de parvenir aux excellents résultats qui viennent d’être présentés lors de cette rencontre technique de haut niveau.

Il a estimé que le phénomène des criquets pèlerins est inquiétant et dangereux dans la région de la Corne de l’Afrique, ce qui a conduit la FAO à appeler à une réunion d’urgence à Addis-Abeba le 7 février prochain pour étudier et adopter un plan d’action. D’ailleurs, la FAO a déjà requis auprès de ses partenaires l’acquisition d’un financement de 70 millions de dollars pour couvrir les charges liées à cette intervention d’urgence.

Dr Mohamed Lemine Hamouni a fait observer que la Zone-ouest, y compris la Mauritanie, n’est pas directement concernée par la situation actuelle, mais que la non maitrise du phénomène peut éventuellement entrainer, au cours des prochains mois, l’arrivée d’essaims de criquets dans notre région.

La rencontre s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’Hydraulique et de l’Assainissement, de l’Environnement et du Développement durable, des ambassadeurs du Maroc, de Chine et de Russie, du chargé d’Affaires de l’ambassade d’Espagne, du représentant de la FAO et de plusieurs responsables des secteurs concernés.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés