Facebook
La 1ère composante de la série de programmes -Al Amane El Ijtima-i- va améliorer les conditions des populations (le Président de la République)   
29/01/2020

"Le programme qui a été lancé aujourd’hui (mercredi, ndlr) pour une enveloppe de l’ordre de 41 milliards d’anciennes Ouguiyas, représente une première série de plusieurs mesures qui seront lancées successivement"



  a déclaré le Président de la République dans le discours qu’il a prononcé à l’occasion du lancement effectif au quartier ’’Tarhil’’ de Toujounine des programmes ’’Al Amane El Ijtima-i’ Al Faouri’’ (programmes immédiats de sécurisation sociale). Il a souligné qu’il œuvrera à provoquer un changement positif et palpable dans les conditions de vie du citoyen tout en offrant des opportunités d’emplois directes et indirectes.

Voici le texte intégral de ce discours:

« Au nom d’Allah le Clément Miséricordieux et Paix et Salut sur le plus honorable de ses prophètes Monsieur le Premier ministre ;

Monsieur le président du Conseil Constitutionnel ;

Monsieur le chef de file de l’opposition démocratique ;

Messieurs les ministres ;

Messieurs les membres du corps diplomatique et représentants des organisations internationales ;

Monsieur le wali ;

Monsieur le président du Conseil régional de Nouakchott ;

Messieurs les présidents des partis politiques

Mesdames, Messieurs ;

Que la paix, la mansuétude et la bénédiction d’Allah soient sur vous.

Aujourd’hui, six mois se sont écoulés depuis le discours que j’ai adressé au peuple mauritanien, au début de mon mandat, au moment où j’ai défini les principes et les grands axes du projet pour lequel je me suis engagé, en réponse aux espoirs et aux ambitions légitimes que nourrissent les citoyens de ce peuple fier, pour accéder aux conditions d’une vie digne, et pour être rassurés sur leur présent et leur avenir.

J’avais déclaré alors que je saisissais parfaitement la lourde responsabilité qui m’incombait. Le fait de me rendre compte, au plus près, de la situation, a renforcé ma prise de conscience de la dimension réelle des problèmes auxquels les citoyens font face, particulièrement ceux parmi eux qui sont sans revenus ; ceux aussi, laborieux, qui se dépensent au travail, sans compter, pour assurer à leurs familles les moyens de substance ; ceux qui cherchent une école pour l’éducation, sans discrimination, de leurs enfants pour qu’ils deviennent des citoyens bien formés ; ceux qui souhaitent avoir un emploi qui libère leurs énergies, et leur permet de contribuer au développement de la production nationale ; et ceux, également, qui aspirent à des services de santé de qualité et à leur portée.

Voilà la situation que le gouvernement s’est engagé à diagnostiquer, de façon précise, et pour laquelle un programme et des plans d’action de réforme pour corriger les dysfonctionnements et mieux coordonner les actions , ont été élaborés afin d’inverser rapidement cet état de fait, au service du citoyen qui est, en définitive, la finalité et l’acteur de tout développement.

C’est dans ce cadre que nous lançons aujourd’hui le programme de sécurité sociale immédiate, et dont l’une des composantes porte sur la construction de 40 kilomètres de tronçons routiers bitumés dans les quartiers défavorisés des différentes moughataas de la capitale.

Ce programme de sécurité sociale immédiate comporte vingt projets couvrant les secteurs de l’enseignement, de la formation professionnelle, de la santé, des infrastructures, de l’environnement, de la solidarité sociale et de l’appui aux citoyens aux pauvres, les plus vulnérables.

Au plan de l’enseignement et de la formation professionnelle, il sera procédé, avant la fin de l’année, à la construction de 42 établissements d’enseignement secondaire, 89 écoles avec cycle complet et 484 salles de classe, pour l’extension de structures scolaires déjà existantes et l’augmentation des capacités d’accueil de notre système d’enseignement et sa préparation à accueillir, l’année prochaine, tous les élèves de la première année du cycle primaire, en préalable de l’édification de l’école républicaine.

De même, les établissements de l’enseignement professionnelle feront l’objet d’extensions, et un centre de formation professionnelle, pouvant recevoir1 200 étudiants, sera créé dans la moughataa de Riadh, pour répondre aux besoins du marché de l’emploi en techniciens dans les différents domaines, et faciliter l’intégration de nos fils et filles dans la vie active, et à exercer des métiers qui leurs garantissent les conditions d’une vie digne.

Parallèlement à cela, les bourses mensuelles des étudiants seront augmentées de cinq mille anciennes ouguiyas au profit de huit mille étudiants.

Au niveau de la santé, le programme assurera la gratuité des soins aux personnes à faibles revenus, et à la prise en charge complète du suivi sanitaire prénatal et des soins infantiles, jusqu’à l’âge de cinq ans, quelles que soient les pathologies dont ils souffrent, en plus de la gratuité des urgences. Ce programme fera baisser de 55% le forfait des soins pour femmes enceintes, au profit de 50 000 bénéficiaires, tout comme il prendra en charge les soins des victimes des accidents de la circulation, en plus de l’élargissement de l’aide médicale et du renforcement du contrôle routier, qui couvrira tous les axes principaux. Le programme assurera également la gratuité des transferts de malades entres structures sanitaires, et celui des victimes de maladies aigues, telle que l’insuffisance rénale, et comportera un volet de lutte contre la malnutrition chez les femmes et les enfants, à travers l’ouverture de 450 nouveaux centres de nutrition.

S’agissant de la solidarité sociale, de l’amélioration des conditions de vie des citoyens et de l’appui aux familles les plus pauvres, le programme de sécurité sociale immédiate élargira la base des bénéficiaires des transferts financiers pour la porter de 30 400 à 80 mille personnes, d’ici fin 2020. Le nombre des bénéficiaires des transferts financiers continuera à s’accroitre jusqu’à couvrir, en fin 2021, près de 100 000 familles. Les ménages disposant de d’abonnements sociaux, qui représentent 60% de l’ensemble des abonnés domestiques, verront les prix d’électricité qui leur sont appliqués baisser de 20%. La distribution gratuite des denrées alimentaires se poursuivra, et devra s’élargir pour couvrir 100 000 familles sur l’ensemble du territoire national, et la société nationale de poissons sera appuyée pour garantir l’approvisionnement au profit de près de 100 000 familles, avec une quantité annuelle de plus de 16 mille tonnes de poissons, au tarif de 50 ouguiyas le kilogramme, au lieu de 9 000 tonnes annuelles, actuellement.

Aussi, une ligne de sécurisation sociale d’un montant d’un milliard d’anciennes ouguiyas sera orientée vers les familles en milieu rural, et un programme d’appui aux femmes entrepreneures sera lancé, pour l’octroi de crédits conséquents aux projets portés par les personnes aux besoins spécifiques dans les domaines prometteurs.

En matière d’amélioration des conditions de vie en zones urbaines, un programme spécifique de collecte des ordures sera lancé dans 30 zones à l’intérieur du pays, concomitamment avec la création d’espaces publics, et la construction de trottoirs dans toutes les wilayas du pays et dans les quartiers populaires de la capitale.

Excellences ;

Mesdames, Messieurs ;

Ce programme, qui est financé, à hauteur de 41 milliards d’ouguiyas anciennes, constitue le premier d’une série d’autres qui seront lancés en vue d’impulser un changement positif concret des conditions de vie des citoyens. Sa mise en œuvre créera de nombreuses opportunités d’emplois, directes et indirectes.

Enfin, je déclare, avec la bénédiction d’Allah, le lancement du projet de construction de 40 kilomètres de tronçons routiers bitumés, dans les quartiers populaires de la capitale, concomitamment au lancement effectif du programme de sécurité sociale immédiate.

Je vous remercie.

Que la paix, la mansuétude et la bénédiction d’Allah soient sur vous ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés