Facebook
Un stock de médicaments suffisant pour les besoins du Pays face à la spéculation du privé est disponible à la CAMEC (ministre de la santé)   
25/01/2020

Je suis heureux de constater que la centrale d’achat de médicaments et de consommables (CAMEC) possède actuellement un stock de médicaments suffisant pour couvrir les besoins du pays et agir face à la spéculation exercée



par le secteur privé sur le tarif des médicaments’’, a déclaré, vendredi, le ministre de la santé, Dr. Mohamed Nédhirou Ould Hamed, à l’issue d’une visite à la CAMEC.

Il a ajouté que la spéculation constatée au niveau du prix des médicaments dans des pharmacies privées est inacceptable et que le gouvernement, en application des orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, s’attèle à rendre les médicaments de bonne qualité disponibles et à la portée du citoyen et à conduire les réformes engagées jusqu’au bout.

Le ministre a appelé les auteurs de ces agissements injustifiés à revenir à la raison et arrêté la spéculation, faute de quoi ils seront sanctionnés, notant qu’une liste unifiée des prix sera réalisée très prochainement par son département.

Au cours de cette visite, le ministre s’est enquis du volume des stocks de la centrale et des conditions de conservation des médicaments.

Créée en 2020, la CAMEC joue un rôle pivot dans la réussite de l’opération de grande envergure que mène actuellement le ministère de la santé pour la lutte contre les médicaments falsifiés et l’offre des produits de bonne qualité.

Elle possède actuellement un stock record d’une valeur de quatre milliards MRO.

Le ministre a été accompagné du secrétaire général et du directeur des ressources au ministère de la santé.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés