Facebook
Lancement à Nouakchott du projet d’appui à la réforme de la justice   
23/01/2020

 La direction de la protection judiciaire de l’Enfance relevant du ministère de la Justice a organisé, mercredi à Nouakchott, une cérémonie de lancement du projet d’appui à la réforme de la justice et d’amélioration du système judiciaire pour mineurs en Mauritanie.



Le projet vise à appuyer les capacités de direction de la Protection judiciaire de l’Enfance et lui permettre de mieux s’acquitter de sa mission par la mobilisation d’avocats et d’assistants sociaux au service des enfants en conflit avec la loi.

Dans son allocution à cette occasion, le secrétaire général par intérim du ministère de la Justice, M. Amar Ould El Ghassem, a souligné que les pouvoirs publics, sur insignes instructions du Présidents de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, accordent un intérêt particulier aux franges jeunes de la population et plus particulièrement aux questions de l’enfance, notamment celles liées à l’assistance judiciaire aux enfants en conflit avec la loi.

C’est ainsi, a-t-il dit, que le programme « Mes Engagements» met l’accent sur une série d’actions pour protéger cette frange, la prémunir contre l’extrémisme et toutes les formes de déviations et garantir son épanouissement.

Pour sa part, Mme Els Mortier, Cheffe d’équipe gouvernance à la Délégation de l’Union Européenne en Mauritanie, a souligné que le projet d’appui à la réforme de la justice et d’amélioration du système judiciaire pour mineurs en Mauritanie bénéficie d’un soutien de 600 milles euro soit 25 millions MRU.

Elle a affirmé que le ministère de la Justice, l’Union européenne et les autres partenaires de l’UNICEF, à travers le projet d’Appui à la réforme de la Justice (PARJ), s’activeront pour rendre plus opérationnels les différents mécanismes pour mieux protéger les enfants.

Le directeur de la protection judiciaire de l’Enfance, Dr Mohamed Sid’ Ahmed El Gharaoui, a révélé que le projet en question assurera la prise en charge de la défense de tous les enfants en conflit avec la loi sur l’ensemble du territoire national, conformément aux engagements du programme « Mes engagements » du Président de la République.

La cérémonie de lancement du projet s’est déroulée en présence de représentants des ministères de l’Intérieur et de la Décentralisation, et des Affaires sociales, de l’Enfance et de la famille et de plusieurs cadres du ministère de la Justice.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés