Facebook
G5 Sahel à Pau : les temps forts du sommet organisé par Emmanuel Macron   
13/01/2020

Emmanuel Macron a accueilli ce lundi après-midi les chefs d’États du Mali, du Burkina Faso, du Niger, de Mauritanie et du Tchad, pour évoquer la stratégie au Sahel dans la lutte contre Daesh.



C’est un rendez-vous très fort dans l’agenda du chef de l’État. Le sommet du G5 Sahel qui se tient ce lundi à Pau réunit cinq chefs d’États africains autour d’Emmanuel Macron, qui les a accueilli au château de Pau. Au programme, le point sur la stratégie menée de front par ces pays du Sahel (Mali, Mauritanie, Niger, Burkina Faso, Tchad), pour lutter contre Daesh.


À Pau, un important dispositif de sécurité
Les rues ont été bouclées très tôt ce matin. Il est devenu difficile, puis très vite impossible de circuler dans tout un périmètre délimité autour du château.


Les forces de l’ordre se sont mises en place tôt ce matin. Crédit photo : David Le Deodic.
À son arrivée, Emmanuel Macron a pris le temps d’admirer la vue sur les Pyrénées, en compagnie de François Bayrou. Le maire de Pau avait pris place dans la voiture du chef de l’État.

https://youtu.be/HbbmPMcaF3Y
… Mais le convoi n’a pas traîné au moment de passer dans les rues paloises. Les curieux venus sur le parcours du cortège sont repartis un peu frustrés…

Embedded video
Certains d’entre eux ont été refoulés à l’entrée du périmètre de sécurité, faute d’accréditation. La BBC World Service a de son côté commencé ses directs en face du château de Pau.

View image on Twitter
En fin de journée, une manifestation a eu lieu devant la préfecture des Pyrénées-Atlantiques pour le retrait du projet de réforme des retraites. 600 personnes environ sont venus profiter de la présence d’Emmanuel Macron à Pau pour clamer leur opposition à la réforme.

Embedded video


Les chefs d’États Africains autour d’Emmanuel Macron
Tous sont arrivés sur la base du 5e RHC (régiment d’hélicoptères de combat) pour le premier rendez-vous de ce sommet, un rendez-vous symbolique pour rendre hommage aux militaires du 5e RHC morts en opération.

Embedded video
Emmanuel Macron a salué les familles des militaires tombés en opération. Il a également passé en revue les troupes du 5e RHC.


Emmanuel Macron passe en revue les troupes du 5e RHC. Crédit photo : S.C.
Les six chefs d’États de ce sommet du G5 Sahel se sont dirigés ensemble vers la stèle commémorative du 5e RHC.

Embedded video
Emmanuel Macron a salué la mémoire des militaires tombés en opération, accompagné par les cinq chefs d’États africains présents.


Emmanuel Macron a passé en revue les troupes du 5e RHC. Crédit photo : David Le Deodic
Les dirigeants se sont recueillis devant la stèle du 5e RHC. Les noms des sept militaires du régiment, tombés en décembre au Sahel, y ont été ajoutés.


Sommet G5 Sahel à Pau le 13 janvier 2020. Cérémonie au 5e RHC. Crédit photo : David Le Deodic


Lundi matin, les Africains de Pau réunis devant la préfecture
En début de matinée, une quarantaine de représentants des collectifs patriotiques africains se sont réunis, comme prévu, devant la préfecture pour « dénoncer fermement la présence des forces françaises au Sahel ». Au son du titre « Armée française » du chanteur Alpha Blondy, les manifestants ont rappelé qu’ils voyaient la venue des chefs d’États africains en France comme une convocation de la part d’Emmanuel Macron.

Embedded video
D’autres signes de contestation ont fait leur apparition par endroits ce lundi matin, notamment au croisement de la rue Joffre et de la rue Bordenave d’Abère, tout proche du quartier du château, où une banderole du mouvement Libertat a été déployée.


Une banderole anti G5 déployée à Pau par le mouvement Libertat, ce lundi. Crédit photo : David Le Deodic


Pas de perturbations majeures
L’aéroport de Pau de son côté, a publié une photo montrant les avions des différentes délégations représentées à ce sommet du G5 Sahel.

View image on Twitter
L’aéroport précise au passage qu’il n’y a aucune perturbation sur les vols habituels.


Par Sud Ouest Béarn


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés