Facebook
Nouakchott: Ouverture de la 27ème session du conseil d'administration du CRTEAN   
11/12/2019

Les travaux de la 27ème session du conseil d’administration du Centre Régional de Télédetection des Etats d’Afrique du Nord (CRTEAN) ont été ouverts mercredi matin à Nouakchott, en présence des représentants des pays membres.



La session actuelle discute durant quatre jours des exposés sur les questions relatives aux nouveautés de la période et à l’essor scientifique, ainsi qu’à son adéquation aux impératifs du développement des pays membres.

Dans un mot prononcé pour l’occasion, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, des Techniques de l’information et de la communication, Dr Sidi Ould Salem, a insisté sur l’importance de la session, comme instrument de travail collectif entre les États d’Afrique du Nord en matière de télédétection, d’astronomie et de leurs applications diverses.

Le ministre a dit que la tenue de cette session en Mauritanie reflète l’intérêt que notre pays porte à la télédétection et aux systèmes de données géographiques, qui sont d’une importance majeure pour la recherche scientifique, le développement durable et l’exploitation idoine des diverses ressources naturelles du pays.

Il a souligné que l’intérêt de la Mauritanie dans le domaine de la télédétection et de ses diverses applications s’inscrit dans la vision ambitieuse de Son Excellence le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour la construction d’un pays fort et moderne qui s’imprègne de science et de connaissances pour le développement global et durable de notre pays. Une vision qui se traduit dans le plan d’action du gouvernement.

À son tour, le directeur général du Centre, M. El Hadi Ghachoute, a apprécié les efforts déployés par la Mauritanie pour dynamiser le rôle du Centre par le biais de son adoption de cette session et les soins directs du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’information et de la communication, ajoutant que les États membres apprécient et respectent la Mauritanie pour ses efforts en vue de s’améliorer et de progresser dans les domaines scientifiques à travers ses institutions nationales et ses cadres humains.

Il a ajouté que le centre régional est l’un des centres régionaux nés lors de la réunion ministérielle des pays d’Afrique du Nord en Tunisie, et est issu de la commission de l’Organisation Africaine des Cartes et de la Consultation à distance, qui est basé en Libye.

Il a déclaré que le progrès de la science et le contrôle des technologies géospatiales sont devenus les principaux fondements du développement durable des peuples et de leur progrès, ce qui nécessite une attention de la part des pays en développement, tant à l’échelle internationale que nationale.

Pour sa part, le président du Conseil d’administration du Centre, M. Anis Lefraikha, a salué les participants, qui sont des spécialistes, pour leur réponse à l’invitation et la contribution efficace qui fera de cette session un succès.

Il a déclaré que le Centre Régional de Télédétection des pays d’Afrique du Nord vise à faire améliorer et à soutenir les politiques des États membres en matière de consultation à distance, et à réaliser la coordination, l’harmonie et la complémentarité entre eux. Pour atteindre ces objectifs, le centre travaille à revoir constamment les technologies de pointe et à développer un programme de formation continue.

Le Centre travaille également à la création d’une formation de haut niveau pour les spécialistes des États membres outre l’organisation de séminaires, de réunions, d’expositions et de démonstrations scientifiques et techniques traitant de divers aspects y afférents.

Il a rappelé que le monde connaît aujourd’hui d’énormes développements dans le domaine de la technologie spatiale. Ce qui a permis l’accélération efficace des développements au cours des dernières années, car les systèmes d’observation spatiale de la terre sont accompagnés de nombreuses expériences et études scientifiques qui ont été menées à cet effet.

Il convient de noter que le Centre Régional de Télédétection des pays d’Afrique du Nord est considéré comme une organisation régionale. Il a été créé le 6 octobre 1990 après la signature de la loi fondatrice des États membres: Mauritanie, Algérie, Tunisie, Maroc, Libye et Égypte, en plus du Soudan qui en est devenu membre. Le centre dispose de tous les privilèges et prérogatives qui caractérisent dles organisations internationales similaires.

Il vise à encourager les institutions compétentes des États membres à utiliser des techniques de télédétection et des systèmes de soutien dans les domaines du développement durable, de la recherche scientifique et autres.

Le centre joue plusieurs rôles, y compris l’avancement des relevés de cartographie au sein des pays membres et les encouragements à former des structures nationales spécialisées dans ce domaine.

Le Centre a mis en place des programmes de formation continue à haut niveau à l’intention des pays membres, organisant des démonstrations scientifiques et techniques qui traitent de tous les aspects des activités en matière de télédétection aux niveaux régional et national.

Cette formation a été ouverte en présence de hauts fonctionnaires du secteur de l’enseignement supérieur et des ambassadeurs du Maroc, de Libye, d’Algérie, d’Égypte et du Soudan accrédités dans notre pays.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés