Facebook
Aleg: coup d’envoi de la réhabilitation de l’axe Aleg – Boutilimit   
09/12/2019

Le Premier ministre, M. Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya, a donné lundi à partir de la ville d’Aleg, le coup d’envoi de la réhabilitation de l’axe routier Aleg – Boutilimit de la route de l’Espoir.



Au cours d’une cérémonie organisée pour la circonstance, le Premier ministre a suivi des explications détaillées sur l’opération de réhabilitation dudit axe et des délais d’exécution des travaux de la part des responsables du projet.

M. Ismail Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya a donné ses instructions sur la nécessité de s’en tenir rigoureusement aux termes du cahier des charges de manière à garantir le respect des critères de la qualité et des délais fixés pour la fin des travaux.

Notons que le coût global du projet de réhabilitation de l’axe routier Aleg – Boutilimit, dont la fin des travaux est prévue le 25 février 2022, est d’environ 63 232 406 910 Ouguiyas, sur un financement du Fonds Arabe de Développement Economique et Social (FADES) alors que l’exécution est assurée par la Grande Société Mauritanienne d’Exécution des Travaux.

A cette occasion, le ministre de l’équipement et des transports, M. Mohamedou Ahmedou M’Haimid, a indiqué que la pose de la première pierre du projet de réhabilitation de l’axe routier Aleg-Boutilimitt de la route de l’Espoir s’inscrit dans le cadre de l’intérêt qu’accorde Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani au transport et ce pour assurer le bien-être des citoyens à travers l’application de son programme électoral « Mes engagements » que le gouvernement du Premier ministre vise à concrétiser à travers le programme et les plans de développement qu’il élabore et exécute dans les différentes zones du pays.

Il a ajouté que la pose de la première pierre du programme « Modernisation » de la ville de Sélibabi, la construction d’un nouveau siège pour l’Assemblée Nationale, la création d’une Délégation générale pour la solidarité nationale et la lutte contre l’exclusion, l’inauguration du mécanisme « Khademati » (Mes services) visant à rapprocher les services des citoyens, au cours de la semaine dernière sont autant de preuves formelles que le train de la réalisation des engagements de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a effectivement démarré à des pas très rapides.

Il a précisé que le secteur de l’équipement et des transports s’emploie dans le cadre de son plan d’action pour les prochaines années à désenclaver le reste des moughataas du pays et les zones de production et à les relier au réseau routier national pour la réalisation de l’intégration économique des différentes zones du pays et l’encouragement des échanges avec les pays voisins à travers la construction de plus de 1000 kilomètres de routes bitumées et 300 kilomètres de routes urbaines, en plus de la réhabilitation de nombreux tronçons routiers, de la réalisation des ports et de la modernisation des aéroports à l’intérieur du pays pour les adapter aux normes de sécurité internationale et l’organisation du système de transport terrestre.

Parallèlement à cela, le Premier ministre a lancé le programme multisectoriel de sécurité routière, qui implique plusieurs départements ministériels afin de limiter les accidents de la circulation routière et leurs répercussions négatives.

Le Premier ministre a écouté par ailleurs, des explications sur le plan de mise en œuvre dudit programme et les parties concernées par son exécution ainsi que les missions dévolues à chacune d’entre elles dans le cadre de la conjugaison des efforts en vue de sa réussite.

A cette occasion, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation, Dr Mohamed Salem Ould Merzoug a prononcé un mot dans lequel il a précisé que le lancement du plan national de sécurité routière traduit de façon éloquente la vision clairvoyante du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani à travers son programme électoral « Mes engagements » dans lequel l’amélioration de la sécurité routière a constitué un axe essentiel exécuté par le biais du programme du gouvernement du Premier ministre qui a été chargé d’élaborer un plan multisectoriel et parfaitement coordonné pour l’application de cet engagement.

Il a ajouté que dans le cadre de l’exécution de cet important axe, le conseil national de la sécurité routière s’est réuni récemment sous la présidence du Premier ministre. A cette occasion, la commission de suivi a été dynamisée de même que d’autres commissions spécialisées.

L’accent a été aussi mis sur la sensibilisation et la mobilisation autour du danger que représente le phénomène de violation des lois sur la sécurité routière, ce qui constitue une cause principale des accidents de circulation qui sont derrière la mort, chaque année, de plusieurs centaines de personnes et la blessures des milliers d’autres provoquant des handicaps corporels permanents et de lourds dégâts matériels illimités.

Il a précisé que la nouvelle stratégie de sécurité routière vise à limiter les accidents de la circulation et à réduire leur taux de 50 % à l’horizon 2024.

Le programme de cette nouvelle stratégie tourne autour de l’appui et de la dynamisation des instances de suivi et d’exécution et d’un appui plus grand aux concepts de la sécurité routière dans les programmes d’études et en milieu pédagogique ainsi qu’à la formation des acteurs du secteur (autorités sécuritaires, fonctionnaires, syndicalistes, société civile). Le programme a pour but aussi de renforcer le rôle des différents secteurs gouvernementaux ( organismes de contrôle, secouristes etc…) et de dynamiser la visite technique des véhicules grâce à des campagnes de sensibilisation et de mobilisation visant tous les usagers de la route pour créer une culture faisant de la sécurité routière un objectif essentiel.

Il a ajouté qu’il sera axé dans le premier axe de cette campagne sur l’axe Nouakchott-Aleg qui est considéré comme l’axe le plus dangereux du point de vue nombre des accidents de la circulation pour ensuite englober tous les autres axes routiers.

Le ministre a enfin indiqué que le bureau de contrôle routier travaillera en collaboration avec les principaux acteurs de la société civile pour sensibiliser les chauffeurs professionnels et les voyageurs sur les principaux axes routiers sur le danger de l’excès de vitesse, de la non utilisation des ceintures de sécurité et de doubler les autres voitures dans certains lieux.

Auparavant, le maire de la commune d’Aleg, M. Mohamed Ould Ahmed Challa, avait insisté dans un mot prononcé pour la circonstance, au nom des populations, sur l’ importance du secteur du transport et des routes dans le développement global, soulignant que dans notre époque actuelle, le développement de ce secteur est considéré comme l’une des normes et un indicateur du niveau de développement de l’urbanisme et de la civilisation. Il a aussi noté que le progrès des pays se mesure au développement des moyens de transport.

Le maire a en outre loué l’opération de réhabilitation du tronçon routier reliant la ville d’Aleg à celle de Boutilimit, dans le cadre de la politique visant à réhabiliter la route de l’espoir dans sa totalité, insistant sur l’importance de cette route qui relie Nouakchott à plusieurs wilayas du pays.

Il a enfin réaffirmé l’appui de l’association des maires des communes du Brakna au programme de développement du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

La cérémonie s’est déroulée en présence du wali du Brakna, de la délégation accompagnant le Premier ministre, du commandant de la 7ème région militaire, du président du conseil régional du Brakna, des élus et des autorités administratives et sécuritaires de la wilaya. (ami)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés