Facebook
Nouakchott: Atelier sur les mécanismes de formation du conseil supérieur de la presse et de l’autocensure   
20/11/2019

Les travaux de l’atelier intitulé ’’ mécanismes de formation du conseil supérieur de la presse et de l’autocensure’’ organisé en partenariat entre l’Association des Journalistes Mauritaniens et le Syndicat des Journalistes et la Fédération Internationale des Journalistes a débuté ses travaux mardi à Nouakchott.



Le ministre de la fonction publique, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, ministre de la culture de l’artisanat et des relations avec le parlement par intérim, M. Camara Saloum Mohamed a, dans un mot pour la circonstance, souligné l’importance de de cette rencontre et des observations et recommandations qui en seront issues et qui ne manqueront pas de bénéficier de l’attention du gouvernement.

La réforme du secteur de la presse requiert d’accorder l’intérêt particulier à la déontologie de la profession et de faire en sorte que les journalistes jouent eux-mêmes un rôle important dans la réforme du secteur.

Pour sa part, le président de la fédération internationale des journalistes (FIJ), M. Younes Moujahid, s’est dit heureux d’assister aux travaux de l’atelier et de se concerter avec les journalistes sur des questions qui intéressent la liberté de la presse et l’organisation de la profession.

Pour sa part, le président de l’association des journalistes de Mauritanie, M. Moussa Ould Behly, a précisé que le développer de la presse doit être accompagné d’une autocensure.

Quant au président du syndicat des journalistes, M.Mohamed Salem Ould Dah, il a précisé que la Mauritanie n’a pas ne connait des problèmes des problèmes de liberté de presse mais cas de dysfonctionnement institutionnels qui nécessitent l’organisation et la valorisation de la profession.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés