Facebook
Nouakchott: Atelier sur les droits de l’Homme et le genre   
25/10/2019

Les travaux d’un atelier national de restitution et de validation de l’étude sur la prise en compte du genre et des droits de l’Homme dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent dans les pays du G5 Sahel ont débuté jeudi à Nouakchott.



Cette rencontre est organisée par le ministère des Affaires sociales, de l’Enfance et de la famille avec la collaboration du programme régional intitulé : Réforme du secteur de la sécurité dans un contexte de terrorisme/extrême violence.

La tenue du présent atelier permettra aux participants d’apporter leurs contributions et leurs corrections ainsi que les améliorations nécessaires et les critiques visant à améliorer le rapport de collecte des données sur la Mauritanie.

Dans son intervention, le conseiller chargé de la promotion féminine et du genre, M. Mohamed Ould Ely Telmoudi a indiqué que le département des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille travaille avec le PNUD sur l’élaboration d’une stratégie pour la période 2020-2024 dans le cadre de l’exécution de la décision du Conseil de Sécurité N° 1325 sur le femme, le paix et la sécurité adoptée en 2000.

Il a ajouté que son département a réalisé une importante action à travers l’intégration du genre en vue d’atteindre les objectifs du développement durable et d’éliminer toutes formes de discrimination de la femme.

La coordinatrice du programme, Mme Doukouri Maritou Djabi a indiqué, de son côté, que le programme a été lancé dans un contexte sécuritaire complexe marqué par des crises liées à l’expansion du phénomène de l’extrémisme violent et du terrorisme.

Elle a ajouté que cette situation a conduit plusieurs États du Sahel a engagé des processus de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) afin d’ajuster leurs stratégies et de procéder à la réorganisation de leurs structures de sécurité notamment en mettant en place des corps spécialisés ainsi qu’une force conjointe de G5 Sahel.

La cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de la société civile.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés