Facebook
Des dominantes de l’actualité durant la seconde décade d’octobre 2019   
21/10/2019

1- Les résultats du Conseil des Ministres du 17 octobre 2019 n’ont pas comporté de mesures individuelles mais peuvent être placés sous le sceau des reformes au niveau des départements en charge de la Justice, des Pêches et du ...

... Commerce avec l’adoption du Projet de décret portant application de la loi n°2019-017 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ainsi que le Projet de décret portant composition et règles d’organisation et de fonctionnement du Comité national de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (Comité) et de l’Unité des investigations financières (Unité).
A cela s’ajoute, l’adoption d’une communication relative à la politique sectorielle en matière de Justice (PSJ), ainsi qu’une seconde communication sur les principaux résultats de l’évaluation de la Stratégie du Secteur des Pêches et de l’Économie Maritime (2015-2019) et les modalités de lancement d’un processus d’élaboration de la prochaine Stratégie du Secteur des Pêches Maritimes pour 2020-2024. La protection des consommateurs et la répression des fraudes a fait l’objet d’une troisième communication adoptée dans un contexte marqué une campagne sur les réseaux sociaux à base de cris de détresse contre la commercialisation des faux médicaments et des aliments avariés.


2- Les propriétaires des constructions démolies dans la fameuse «Poche 10» de Nouakchott n’ont pas de justificatifs (titres de propriété et autorisations de construire) a déclaré le Porte-parole du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement tenue le 10 octobre. Les bulldozers du ministère de l’Urbanisme avaient démoli des dizaines de bâtiments dans la zone citée.


3- Relève des limites d’âges à la retraite pour deux années par décret du Président de la République, Chef suprême des forces armées en faveur d’officiers, de sous-officiers et d’hommes de troupes au niveau de l’Armée Nationale.


4- M. Mohamed Yahya Ould Kherchi, président du groupe parlementaire de l’Union Pour la République (UPR-parti au pouvoir sous l’ex-Président Aziz) a présenté début octobre sa démission de la présidence de ce groupe lors d’une réunion de «la commission chargée de la gestion de l’UPR». Il a été remplacé par le député de Monguel M. Hbib Ould Diah. Le premier vice-président de l’Assemblée nationale M. Boidiel Ould Houmeid sera également remplacé dit-on, après sa désignation à la tète d’un Comité des Sages de l’OMVS. Ces changements interviennent dans un contexte de timides tiraillements en l’absence d’un quelconque arbitrage entre les partisans de la continuité, et ceux, d’un changement de paradigme au niveau de l’UPR.


5- Atar (capitale de l’Adrar) a accueilli le 19 octobre le premier charter touristique en provenance de France avec 85 touristes européens à bord. La saison touristique va s’étaler sur 6 mois.


6- Des avocats sont en colère suite à l’adoption par le Gouvernement d’ un projet de loi supprimant l’article 141 bis du Code de commerce qui oblige les parties à recourir aux conseils d’avocats pour l’établissement des actes avant leur validation par le notaire. Le classement de la Mauritanie dans le «Doing business» pourrait prendre un sérieux coup, selon des avocats alarmistes .


7- Les bataillons du fuseau-Est de la Force Conjointe du G5-Sahel (FC-G5S) ont mené avec succès du 1 au 10 octobre une opération qui a permis la découverte d’une cache d’armes dans la zone de Madama (Niger) et l’interpellation de cinq suspects en provenance de Libye.


IOMS

fb


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés