Facebook
Séminaire régional sur le guide des bonnes pratiques d’enseignement de l’éducation religieuse   
11/09/2019

Les travaux du séminaire régional sur le guide des bonnes pratiques d’enseignement de l’éducation religieuse dans la lutte contre l’extrémisme violent.



Cette rencontre vise mettre la dernière main sur ce guide qui va profiter aux ulémas, prédicateurs, Imams et autres acteurs de la scène religieuse afin de lutter contre l’extrémisme et protéger nos jeunes contre les dangers de ce phénomène et y répondre en renforçant les principes de la paix et de la réconciliation.

Le ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel, M. Dah Ould Sidi Ould Amar Taleb, a, lors de l’ouverture des travaux, souligné l’importance de l’Association des Ulémas, prédicateurs et imams des pays du Sahel et dit que le monde aujourd’hui traverse une phase d’effervescence idéologique, sociale et morale sans précédent dont l’origine est la propagation du phénomène de l’extrémisme le plus dangereux que le monde ait connu de nos jours. Une telle situation poursuit-il, requiert des Ulémas de prendre en mains leurs responsabilités vis-à-vis de la Oumma et de la tirer du précipice du doute et de la mettre sur la bonne voie, celle de la Chariaa, qui réalise l’équilibre entre les deux extrêmes.

Il a insisté sur la nécessité pour les fils de la Oumma de se référer, pour les thèmes de l’éducation islamique, aux sources réelles, qui montrent la tolérance de l’Islam, son équilibre, son équité et son éloignement de l’extrémisme.

La vision du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani sur le traitement de ce sujet était, dit-il, pertinente. C’est ainsi qu’il lui a consacré une grande place dans son programme électoral, notant que le séminaire s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre par le gouvernement de ce programme.

A son tour, le président de l’Association des Ulémas, prédicateurs, Imams et autres acteurs de la scène religieuse du Sahel, Dr Ahmed Mourtada a indiqué que son organisation a été créée pour traiter les idées extrémistes et sensibiliser sur leur danger pour la Oumma et expliciter l’Islam tel qu’apporté par Prophète Mohammed (paix et salut sur lui) faire connaître les valeurs de la Chariaa, corriger la compréhension qu’ont certains des concepts de celle-ci et renforcer les liens entre les membres de la Oumma.

L’extrémisme, fait-il remarquer, est destructeur pour la Oumma, pour ses acquis et potentialités.

Participent à ce séminaire, qui dure deux jours, des Ulémas, prédicateurs, Imams et autres acteurs de la scène religieuse représentant les pays membres ainsi que des organisations régionales, des universitaires et des acteurs du domaine.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés