Facebook
G5 SAHEL: PLAIDOYER SUR L’UNION DES CHAMBRES ÉCONOMIQUES   
18/07/2019

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a reçu en audience le mardi 16 juillet 2019, une délégation de l’Union des Chambres de



commerce et d’industrie des pays du G5 Sahel (UCCI-G5), conduite par son président en exercice et président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Mauritanie, Ahmed Babe Ould Eleya.

L’Union des Chambres économiques du G5 Sahel, créée en août 2018 à Nouakchott en Mauritanie, se veut un véritable outil de développement économique pour les 60 millions d’âmes de l’espace sahélo-sahélien.

C’est pourquoi, ils sont venus rendre compte au Premier ministre des résultats de la première réunion statutaire de leur organisation qui se tenait hier à Bamako et solliciter son appui en sa double qualité de Premier ministre et de ministre de l’Economie et des Finances, pour convaincre le Chef de l’Etat du Mali et ses pairs de la nécessité de reconnaître l’Union des Chambres économiques comme organe permanent du G5 Sahel.

La délégation souhaite que la question soit insérée à l’ordre du jour du prochain Sommet du G5 relaie la Primature.

Le plaidoyer se fonde sur le principe que le G5 Sahel, créé à Nouakchott en Février 2014 par le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad, dans une perspective de mutualisation des forces afin de relever ensemble des défis communs liés à la lutte contre le terrorisme, a une vocation politique et militaire peut-on lire sur le site gouvernemental.

Le G5 Sahel a besoin atteindre ses objectifs, pour ce faire, intégrer la dimension économique est la case à cocher pour remplir le puzzle.

 Par bamada.net

Journal du mali


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés