Facebook
Forum sur le meilleur moyen de poursuivre l’enseignement sans interruption   
05/05/2019

La commission nationale pour l’éducation, la culture et les sciences, avec la collaboration du centre d’études et de recherches pédagogiques a organisé samedi à Nouakchott un forum sur le meilleur moyen de poursuivre l’enseignement sans interruption sous le thème : ...



 ’’arrête de rendre autrui responsable, l’enseignement est une responsabilité commune. ’’

Le forum a été l’occasion faire de ce thème un sujet de discussion entre professeurs, enseignants, chercheurs, des personnes expérimentées et des acteurs civils ainsi que des activistes du domaine. Un exposé a été présenté abordant la réalité de l’enseignement: un état comparatif entre son passé et son présent en plus de ses perspectives d’avenir et du rôle des parties prenantes (enseignant, famille, parents d’élèves et syndicats) dans la rectification de l’état de l’enseignement.

Le secrétaire général de la commission nationale pour l’éducation, la culture et les sciences, Dr. Ismaïl Ould Chouaib, a souligné que ce forum traite un thème qui est resté une des priorités du programme du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz qui consacré une année à la réforme de l’enseignement et donné ses directives aux responsables concernés du secteur de consentir le maximum d’efforts pour améliorer la situation de l’enseignement qui se trouve être la pierre angulaire de l’action pour l’élimination des inégalités sociales.

Il a ajouté que la commission exhorte le centre pour poursuivre l’organisation de ce genre de rencontres qui contribuent à favoriser une meilleure prise de conscience sur la nécessité de la participation de tous à développer les programmes scolaires et à augmenter les expertises de l’enseignant qui est la pièce maîtresse pour relever le niveau de l’enseignement.

Le directeur du centre d’études et de recherches pédagogiques, M. Cheikh Ould Maatallah a, dans un mot pour la circonstance, précisé que ce forum vise une discussion exhaustive entre les parties concernées par le suivi de l’enseignement dans son action tendant à améliorer ses performances sur les plans qualitatif et quantitatif.

Il a insisté sur l’intérêt que représente la conjugaison des efforts afin que chacun, à partir de sa position, puisse contribuer à l’atteinte de cet objectif que les hautes autorités du pays poursuivent.
(AMI)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés