Facebook
Paris alloue 11 millions d’euros pour le financement des projets hydrauliques en Mauritanie   
04/05/2019

Le 30 avril la Mauritanie et la France ont signé un accord de financement pour un montant de 11 millions d’euros soit environ 4,4 milliards d’ouguiyas, portant sur des projets de développement d’accès à l’eau potable.



Pour l’Etat mauritanien il s’agit d’améliorer les conditions de vie des populations et pour ce faire, le pays vient de bénéficier d’un financement de 11 millions d’euros soit environ 4,4 milliards d’ouguiyas de la part de la France. Les deux pays ont signé un accord qui devrait permettre l’accélération de la mise en œuvre de projets hydrauliques.

Le ministre mauritanien de l’économie et des finances , Moctar Ould Diay et l’ambassadeur de France en Mauritanie, Robert Mollier, ainsi que le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Lionel Youndo ont donc scellé un accord qui va aider la Mauritanie dans sa politique sociale.

C’est l’amélioration de la disponibilité de l’eau potable qui est en jeu et les fonds serviront au financement des points d’eau équipés dans 74 localités chacune abritant plus d’un demi-millier d’habitants. Cet appui financier français vient donc compléter la politique d’accès à l’eau potable déjà initiée par les autorités mauritaniennes.

Les fonds alloués à la Mauritanie sont également destinés à la réduction du déficit alimentaire et  à la résorption  de la précarité économique et sociale. De même des fonds  seront consacrés à l’affermissement de la présence de l’Etat dans les zones identifiées par l’accès aux services de base.

Les zones concernées ont été ciblées par les services de l’Etat, qui a identifié les priorités.

Accès à l’eau, et politique sociale sont donc les deux domaines que les financements de la France vont alimenter.

Le financement s’inscrit dans le cadre du programme d’investissements prioritaires des pays membres du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, le Niger et le Tchad) approuvé récemment lors du sommet de Nouakchott.

Source : La Tribune Afrique


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés