Facebook
Atelier de sensibilisation pour déterminer les travaux à risque le plus élevé pour les enfants   
03/05/2019

Nouakchott  a abrité jeudi les travaux d’un atelier de sensibilisation pour déterminer les travaux à risque le plus élevé pour les enfants organisé par le ministère de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration avec la ...



collaboration du bureau international du travail (BIT).

Cet atelier vise lancer un processus d’élaboration d’une liste de travaux dangereux ou à risque et dont l’exercice est interdit pour les enfants en dessous de 18 ans.

Le secrétaire général du ministère de la fonction publique, du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, M. Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Deih a souligné dans un mot pour la circonstance, que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du département pour l’année 2019 d’une part et de la volonté de notre pays d’honorer ses engagements suite à la ratification en 2001 de la convention internationale N° 182 de lutte contre toutes les formes de travail présentant des risques pour les enfants d’autre part.

Le représentant du BIT en Mauritanie a pour sa part a exprimé l’importance que présente l’organisation de cette rencontre qui va contribuer sans doute à la sensibilisation et à la prise de conscience des dangers auxquels les enfants font face.

L’ouverture s’est déroulée en présence des secrétaire généraux des ministères de la santé et des affaires sociales, de l’enfance et de la famille et de plusieurs cadres du ministère de la fonction publique.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés