Facebook
Abou Abdoullah «un repenti» salafiste, déferré et écroué   
15/10/2008

Un jeune mauritanien interpellé début septembre 2008  à Nouakchott a été présenté le 20 octobre au Parquet et écroué à la prison civile. C… Ould Hamod dit  «Abou Abdoullah», ex-étudiant en Tunisie, est revenu des camps d’Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI) au nord du Mali, début septembre.



Accusé d’«appartenance à une organisation terroriste», il a été placé sous mandat de dépôt. Selon une source bien informée,  «Abou Abdoullah»  aurait fui les camps d’AQMI après 9 mois,  parce que  les relations entre l’organisation terroriste  et ses éléments  mauritaniens, se seraient  beaucoup dégradées suite au démantèlement à Nouakchott en avril 2008, de l’organisation «Ansar Allah El Mourabitoune» dirigée par Khadim Ould Semane.
Les mauritaniens présents au niveau des Katibas (bataillons) d’AQMI au Sahel, se seraient vus imposer deux choix : prêter allégeance (Bey’aa) à AQMI en  renonçant à retourner en Mauritanie, sauf sur autorisation,  ou se faire exécuter pour éviter qu’ils ne soient arrêtés  au retour chez eux, et qu’ils ne livrent davantage, de  secrets sur AQMI.
 «Envoyé du nord du Mali pour une  mission à Bamako, «Abou Abdoullah»   a fui vers Nouakchott. Il donne tous les signes d’un repenti, mais la loi anti-terroriste ne prévoit pas ce genre de situation», nous a indiqué une source en relation avec son dossier.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés