Facebook
Francophonie: Démarrage des travaux de la 52eme conférence du RHF   
20/03/2019

Les travaux de la 52eme conférence du Réseau habitat et francophonie (RHF) ont débuté, mardi à Nouakchott, sous le thème de "Ensemble, construisons une ville inclusive".



La conférence, qui dure trois jours, vise à permettre aux pays membres du réseau d’échanger les expériences dans le domaine de l’urbanisme, de développer l’habitat et de mettre en place des approches tenant compte des contraintes environnementales et des plans prenant en considération les différentes conditions environnementales en vue de faire face aux défis qu’imposent les changements climatiques et les évolutions successives dans les domaines de l’urbanisme et de l’habitat.

Participent à la rencontre de Nouakchott des délégations des secteurs concernés dans un certain nombre de pays arabes, africains, européens et latino-américains et les institutions internationales et locales intervenant dans les domaines de l’habitat et de l’urbanisme.

Dans son mot pour la circonstance, le ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, M. Nani Ould Chrougha, a indiqué que les conclusions des travaux de cette importante conférence constitueront une base pour les préparatifs du sommet Afrique-France de 2020 sur la ville durable.

Il a ajouté que les actions urbaines engagées en Mauritanie durant la dernière décennie, sous l’impulsion du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, intègrent toutes les dimensions de la ville durable, à travers notamment l’assainissement de l’environnement urbain de nos cités, la régulation et la généralisation de l’accès des ménages nécessiteux à la propriété foncière, en plus de l’accroissement de l’offre de logement.

Le ministre a précisé que la mise en œuvre de ces politiques par le gouvernement du Premier ministre, Monsieur Mohamed Salem Ould Béchir, s’est traduite par l’exécution de nombreux projets d’extension et de modernisation qui ont bénéficié du renforcement de leurs réseaux d’eau potable, d’électricité et de voiries urbaines.

Dans ce cadre, le ministre a indiqué que la ville de Nouakchott a connu l’éradication de la quasi-totalité de ses quartiers précaires par la mise à disposition gratuite de près de 120 000 parcelles.

Il a, en outre, souligné la construction dans la ville de Nouakchott de plusieurs centrales électriques (deux solaires de 65 mégawatts, une duale de 180 mégawatts et une éolienne de 30 mégawatts), la plantation de près de 1700 hectares de ceinture verte ainsi que l’achèvement de la première phase du réseau d’assainissement des eaux pluviales.

Évoquant le rôle attendu du RHF en terme de durabilité des logements, le ministre a précisé qu’au regard de la globalisation l’apport du réseau vis-à-vis du traitement des problématiques de durabilité des logements et de préservation de l’environnement urbain s’avère d’autant plus opportun que le réseau renferme beaucoup de compétences et d’expériences dont le croisement ne peut être que bénéfique pour l’ensemble de ses membres.

Pour sa part, le directeur général de la société ISKAN, il s’est dit heureux pour la tenue à Nouakchott de ces assises pour examiner les voies et moyens susceptibles de protéger nos villes contre les défis environnementaux et les changements climatiques.

Il a ajouté que l’accueil par la Mauritanie de cet important congrès constitue un atout important qu’il soit au niveau élevé ou de la diversité des participants au congrès préparatoire du sommet-France-Afrique, prévu en 2020 en France et qui donnera lieu à la mobilisation des ressources et des compétences ainsi que le croisement des expertises.

Pour sa part le vice-président du conseil régional de Nouakchott, M. Cheikhna Ould Guewad, il a passé en revue les actions entreprises par les pouvoirs publics pour la restructuration généralisées des quartiers précaires de Nouakchott.

Il a ajouté que la coopération décentralisé de son organisme avec l’association internationale des maires francophones l’AIM, avec Lausanne et la Région Ile-de-France perdure et apporte à Nouakchott des appuis indispensables lui permettant d’atteindre les objectifs d’une ville qui se veut au service du citoyen et notamment le plus démuni.

Pour sa part, le président du RHF, M. Jacques Hojlo, il a précisé que réseau milite depuis 30 ans pour l’accès à un logement digne, abordable et durable pour tous, partout dans le monde, ajoutant que pour parvenir à cet objectif, il met en commun les compétences et les relations des différents membres, facilite les partenariats entre les membres et aide à promouvoir des actions de coopération.

Au sujet de l’actuel congrès, le président a précisé qu’il offre l’occasion aux participants pour valoriser leurs actions et partager leurs expériences, car les décideurs et opérateurs locaux constitue l’interface indispensable permettant la traduction des engagements pris à l’échelle internationale en actes concrets.

Quant au chef département ’’Énergie Urbaine’’ au sein de l’Onu Habitat’’, M. Vincent Kitio, a précisé d’ici 2030, plus de la moitié de la population africaine vivra en ville.

Il a également réitéré l’engagement de l’ONU-Habitat à accompagner les pays francophones et africains en particulier dans leur effort de construction de villes inclusives, résilientes et durables.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence du ministre de l’intérieur et de la décentralisation, du wali de Nouakchott Ouest et du maire de Tevragh-Zeina.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés