Facebook
Atelier de planification stratégique sur l’Alliance 8.7 en Mauritanie   
05/03/2019

Le ministre de la fonction publique du travail, de l’emploi et de la modernisation de l’administration, M. Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna a supervisé lundi à Nouakchott le lancement des travaux de l’atelier de planification stratégique sur ...



 ...  l’Alliance 8.7 en Mauritanie organisé par le département avec la collaboration du Bureau International du Travail (BIT) sur le plan global mis en place pour faire face aux défis auxquels l’Alliance 8.7 est confrontée dans l’atteinte des objectifs du développement durable.

Les travaux, qui durent une seule journée, aborderont plusieurs thèmes dont les objectifs du développement durable, les défis et les opportunités offertes en plus de sujets portant sur l’évaluation et le suivi par les participants du programme inscrit à l’ordre du jour de cette rencontre.

Le ministre a, dans un mot pour la circonstance, souligné que l’adoption par le groupe international des objectifs du développement durable en septembre 2015 a constitué un pas important permettant aux gouvernements de mettre en place un plan global pour faire face aux défis confrontés afin de parvenir au développement et au progrès dans tous les domaines subséquents.

Il a ajouté que cet atelier s’inscrit dans le cadre de la mission dévolue à l’Alliance 8.7 visant à promouvoir l’emploi productif et à réaliser le travail décent tout en prenant les mesures pour éradiquer le travail forcé et toutes les formes d’esclavage moderne et de traite des êtres humains et mettre fin aux pires formes de travail des enfants.

M. Ould Mohamed Khouna a précisé que notre pays, sur instructions du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est attelé au cours de la décennie écoulée à mettre en œuvre les programmes et plans de l’Alliance 8.7 et est devenu à l’avant-garde des 15 pays qui ont très vite agi pour réaliser les objectifs du développement durable.

Il a expliqué que les objectifs de l’Alliance 8.7 se sont transformés en une réalité vécue. C’est ainsi que celle-ci offre une tribune permettant aux partenaires d’échanger les données et expériences acquises afin de mieux connaître les progrès enregistrés dans ces domaines.

Le ministre a attiré l’attention sur le fait que la Mauritanie a commencé à exécuter avec le BIT et les partenaires sociaux les objectifs de l’Alliance en adoptant certaines lois tendant à traiter les répercussions de l’esclavage avec notamment la création de tribunaux spécialisés devant connaître des crimes y afférents en plus d’autres mesures de lutte contre le travail forcé.

Pour sa part, Mme Beate Andrees, Cheffe du service des Principes et Droits fondamentaux au BIT a salué les efforts du gouvernement mauritanien en vue de concrétiser les objectifs de l’Alliance et son respect des engagements pris dans ce domaine.

« La Mauritanie, dit-elle, fait désormais partie du peloton de tête des pays pionniers. C’est le 3ème pays à mettre en place un atelier de planification stratégique, ce qui lui confère une grande responsabilité ».

Le démarrage des travaux s’est déroulé en présence du commissaire aux droits de l’Homme, à l’action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Mohamed Lemine Ould Sidi, du secrétaire général du ministère de la fonction publique, M. Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Deih, des représentants de instances et organisations syndicales et de délégués de la société civile.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés