Facebook
Immigration clandestine : une vague de clandestins interceptée aux larges de Nouakchott   
10/10/2008

139 clandestins gambiens ont été arrêtés vendredi 10 octobre sur une pirogue au large de Nouakchott par la Gendarmerie Nationale. Le Chef  de la très efficace compagnie de Gendarmerie de Nouakchott, le Commandant Hanenna Ould Seyidna Aly a indiqué que les clandestins ont été " localisés et interceptés vendredi 10 octobre vers 9hoo (locales et gmt)".



"Par la suite , une vedette de la gendarmerie les a escortés jusqu’au port de Nouakchott où ils ont été débarqués et d’où ils doivent être rapatriés dans le courant de la journée", a ajouté  le Commandant Hannena. "Tous les clandestins sont gambiens, ils avaient quitté Banjul il y a six jours et s’étaient approchés des côtes au niveau de Nouakchott pour, sans doute, recevoir d’autres voyageurs", a souligné  le commandant de la compagnie de Nouakchott. Parmi les 139 clandestins, un seul, Aiou Sow, 24 ans, souffrant de diarrhée aiguë, a été remonté sur le quai pour des soins avant son rapatriement. "Je savais que je risquais la mort durant ce voyage mais la pauvreté m’a poussé à y aller", a pu dire le jeune gambien. "Dieu est grand, je m’en remets à lui, il décide de ma vie et de ma mort, il a voulu que je revienne chez moi, je l’accepte également" a-t-il ajouté, les larmes aux yeux et visiblement affaibli. La Mauritanie est devenue ces dernières années un important point de départ et de transit de clandestins, essentiellement ouest-africains, en route vers l’archipel espagnol des Canaries. Durant la transition et sous le président renversé  Sidi Ould Cheikh Abdellahi,  des milliers de clandestins avaient été refoulés vers leur pays d’origine dans le cadre d’une coopération avec l’Espagne pour  lutter contre l’immigration clandestine.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés