Facebook
La BCM lance officiellement un concours pour la modernisation des techniques de finances   
26/01/2019

La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) a lancé officiellement, jeudi à Nouakchott, un concours pour un projet stratégique visant à moderniser les moyens de paiement, dénommé FinTech Challenge, placé sous le thème ’’réinventons la finance publique.



Il s’agit d’une compétition qui vise à promouvoir l’introduction des technologies financières (FinTech) dans le secteur financier mauritanien.

L’événement a donné lieu à une cérémonie officielle, présidée par le Gouverneur de la BCM, M. Abdel Aziz Ould Dahi, qui avait à ses côtés les ministres de pétrole, de l’énergie et des mines et de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, M. Mohamed Ould Abdel Vatah et Dr. Sidi Ould Salem et un grand public des opérateurs et acteurs des finances.

Le Challenge vise à identifier (10) projets et/ou startups mauritaniennes dans le domaine desFintech et en récompensera les trois (3) meilleurs projets, et ce à travers un accompagnement dédié au niveau de l’accès aux ressources financières (à hauteur de 2millions MRU par projet), d’une assistance juridique et d’un Coaching/mentoring adapté à leurs besoins de développement.

Les trois lauréats seront présentés, lors du Sommet Arabe desFintech qu’abritera la Mauritanie en 2019 et bénéficieront d’opportunités de networking prometteuses.

L’objectif principal du challenge est d’assister à l’émergence de plateformes permettant de mettre en relation des acteurs économiques (banques et institutions financières, gros facturiers, entreprises, opérateurs télécom, etc.) et des entrepreneurs dont les projets se basent sur les nouvelles technologies financières (FinTech) et mobilisent des innovations technologiques majeurs (blockchain, informatique cognitive, cloudcomputing, intelligence artificielle, big data, etc.)

Il permet également de faire profiter les acteurs financiers mauritaniens des opportunités qu’offre la transformation numérique qui caractérise le monde d’aujourd’hui, en le dotant des solutions technologiques financières les plus innovantes. Ce qui conduira à la fluidification des flux financiers et à l’éclosion de nouveaux services financiers.

Enfin, le Challenge contribuera à l’atteinte d’autres objectifs stratégiques plus larges, notamment l’inclusion financière, la facilitation des opérations commerciales, la diminution de l’usage du cash (Cashless) et la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Les candidatures sont ouvertes dés maintenant et se poursuivront jusqu’au 21 février 2019 et les lauréats seront annoncés le 30 mars 2019.

Plusieurs partenaires sont impliqués dans l’organisation de ce concours, le premier du genre.

Il s’agit du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, l’Agence Nationale du Registre de la population et des titres sécurisés, de la chambre de commerce, de l’association professionnelle des banques de Mauritanie, de l’école supérieur polytechnique, l’agence de promotion des CAPEC et l’association des opérateurs et acteurs des micro finances.

La cérémonie a été marquée des présentations sur les modalités et objectifs du concours Finatechs Challenge.
AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés