Facebook
OMVS : lancement imminent de la construction du barrage de Koukoutamba   
19/04/2018

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) procédera bientôt au lancement des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Koukoutamba, a annoncé Hamed Diane Semega (photo), le Haut-commissaire de l’organisation.



L’infrastructure d’une capacité de 280 MW sera implantée sur le territoire guinéen pour un coût estimé à 990 millions € (plus de 1,2 milliard $). Sa construction est prévue pour durer 3 ans et l’énergie qu’elle produira servira à alimenter la Guinée, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie.

Selon Hamed Diane Semega, le barrage permettra à l’OMVS de « valoriser l’ensemble de son potentiel hydroélectrique, dans les 10 ans à venir, parce que si nous ne le faisons pas, le déficit énergétique qui est très fort dans nos pays va s’accroitre».

Cette annonce a été faite, lors de la signature avec la Compagnie nationale du Rhône d’un accord de coopération visant à développer les capacités des deux entités dans les domaines de l’aménagement, de l’exploitation, de la maintenance des ouvrages de production et du transport de l’électricité entre autres.

Cet accord, d’une durée de 3 ans, définit, entre autres, le cadre général des missions qui pourront être confiées à la Compagnie nationale du Rhône par l’OMVS dans plusieurs domaines. Il s’agit  de  la production hydroélectrique, de la gestion du productible, de l’entretien des barrages, des ouvrages de génie civil de l’auscultation des barrages et ouvrages annexes et de la maîtrise des processus liés à la sécurité et à sûreté des ouvrages. La compagnie française fournira, entre autres, des services de mission d’expertise, de diagnostic et de conseil, de formation et de transfert de compétences.



  
  






 

(Agence Ecofin) -


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés