Facebook
FIDA: Les petits agriculteurs, les femmes et les jeunes à l’ordre du jour des discussions avec le Gouvernement Mauritanien   
06/04/2018

Rome, 6 avril 2018 – Gilbert F. Houngbo, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), rencontrera le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et d’autres représentants de la République islamique de Mauritanie pour ...



 ... examiner avec eux la façon dont l’investissement dans l’agriculture peut favoriser la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la création d’emplois au bénéfice des populations rurales, notamment les femmes et les jeunes.

En Mauritanie, 41% des habitants résident en milieu rural et la moitié de la population vit de l’agriculture. Ce secteur représente 25% du produit intérieur brut (PIB). Les petites exploitations agricoles sont donc essentielles pour la sécurité alimentaire du pays comme pour son économie. Lors de la visite officielle qu’il effectuera dans le pays du 9 au 11 avril, M. Houngbo rencontrera le Président mauritanien et le Premier Ministre, Yahya Ould Hademine. En outre, une réunion de travail conjointe avec le Ministre de l’économie et des finances, la Ministre de l’agriculture, la Ministre de l’élevage et le Ministre de l’environnement sera consacrée au rôle que jouent les petits agriculteurs dans la sécurité alimentaire du pays, au défi que posent les changements climatiques et aux perspectives que l’agriculture peut offrir aux jeunes dans les zones rurales.

Il faut investir dans une nouvelle génération de petits exploitants agricoles. Sur les 4 millions d’habitants, 40% ont moins de 15 ans, 60% moins de 25 ans et seulement 5% plus de 60 ans. La moitié de la population vit de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Le pays est autosuffisant en viande et en poisson, mais 60% des autres aliments de base, en particulier, le riz, les légumes, le sucre et l’huile, sont importés.

Le FIDA et le Gouvernement de Mauritanie travaillent main dans la main pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition, augmenter les revenus des ménages ruraux pauvres, créer de l’emploi et réduire la dépendance du pays à l’égard des importations. Depuis 1980, le FIDA a financé 14 projets et programmes en Mauritanie, pour un montant total de 342,3 millions d’USD, dont 136,2 millions proviennent des ressources propres du Fonds. Ces projets ont profité directement à près de 190 470 ménages ruraux mauritaniens.

M. Houngbo prononcera un discours inaugural à l’ouverture du forum régional sur l’exécution organisé à Nouakchott par la Division Afrique de l’Ouest et du Centre du FIDA. Ensuite, il rejoindra  Lemina Mint El Ghotob Ould Moma, la Ministre de l’agriculture, à Kiffa, afin de rencontrer les populations rurales bénéficiaires de la deuxième phase du Projet de lutte contre la pauvreté dans l’Aftout Sud et le Karakoro. Appuyé par le FIDA, ce projet vise à mettre en place un tissu économique et social fondé sur la gestion durable des ressources naturelles, qui accorde une place aux ménages ruraux pauvres et plus particulièrement aux  femmes et aux jeunes. Compte tenu des résultats qu’il a obtenu en matière de promotion de l’égalité entre les sexes et d’autonomisation des femmes, ce projet s’est vu décerner le prix 2017 du FIDA pour l’égalité entre les sexes.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés