Facebook
Interdiction formelle de la chasse dans plusieurs régions de la Mauritanie   
24/03/2018

Les autorités mauritaniennes ont interdit formellement la chasse dans le Nord et une partie du Centre du pays, invoquant la menace qui pèse sur les animaux sauvages et les oiseaux. Cette décision a été rendue publique par une circulaire conjointe du ministère de ...



 ... l’Intérieur et de la Décentralisation et de celui de l’Environnement et du Développement durable.

La circulaire demande aux autorités administratives « d’interdire immédiatement toutes les pratiques de chasse illégale et l’anarchie sévissant » dans leurs régions et de « sanctionner sévèrement » les responsables de telles pratiques.

Les deux ministères ont expliqué que les effets néfastes conjugués du changement climatique, l’avancée de la désertification et les activités humaines, notamment la chasse illégale, ont conduit à la disparition d’une grande partie des animaux sauvages et rares sur le plan national.

Des centaines d’outardes avaient été lâchées, début mars, dans le Nord mauritanien par des équipes du Fonds international de protection des outardes (FIPO) relevant des Emirats arabes unis.

Une campagne de sensibilisation a été lancée auprès des populations locales sur l’interdiction catégorique de la chasse de ces oiseaux et les sévères sanctions prévues à l’endroit des contrevenants.

Dans le passé, l’outarde était présente dans la plupart du territoire mauritanien, surtout dans les zones désertiques, avant de disparaître quasiment sous le double effet de la sécheresse et de la chasse abusive.




APA


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés