Facebook
Un camion de type «MAN» et son équipage, interceptés dans la zone de «Tourine»   
17/09/2008

Selon une source sur place, un camion deux ponts, modèle «MAN» avec à bord, deux occupants, est arrivé  en fin de soirée du 16 septembre 2008  à Zouerate, escorté  par des militaires mauritaniens. Les deux occupants de type "maure" sont présentement interrogés par la Gendarmerie à Zouerate.



Une importante somme d’argent en devises a été trouvée en possession de l’équipage du camion, intercepté  dans la zone de «Tourine», située à 80 Kms au sud de Zouerate, où une patrouille de l’armée mauritanienne est tombée la soirée du 14 septembre, dans un traquenard tendu par des agresseurs non identifiés. Les recherches lancées pour retrouver les agresseurs ainsi qu’une dizaine de soldats mauritaniens portés disparus  se poursuivent. Un bataillon dépêché de F’derik procèderait à un ratissage de la zone. Mais, les informations relatives à la localisation (au  matin du 15 septembre) par un avion de l’armée mauritanienne  de l’emplacement des agresseurs,  n’a pas -semble-t-il- servi aux militaires sur le terrain. Des sources militaires mauritaniennes ont déclaré à des agences de presse étrangères que l’agression de «Tourine» a été perpétrée par Al Qaida au Maghreb Islmique (qui n’a pas revendiqué l’attaque). La presse Algérienne notamment « Ec-chourough» verse dans le même sens, citant à cet effet, une source au niveau de l’Etat major national mauritanien. «Ec-chourough» a également indiqué dans sa version online du 16 septembre que les militaires mauritaniens ont été faits prisonniers dans la perspective de leur échange contre des salafistes mauritaniens emprisonnés à Nouakchott et  révélé  que l’armée mauritanienne avait négligé un renseignement fourni par les américains il y a quelques jours sur le déplacement du «Dhar » vers le «Zemmour» d’une colonne suspecte.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés