Facebook
Communiqué de presse : La polarisation politique gangrène le ministère de l’Éducation   
07/02/2018

Mardi 30/01/2018, le ministre de l’Education nationale a demandé une réunion avec les syndicats d’enseignants, longtemps après que les portes du ministère étaient restées fermées à ses partenaires de la société civile et aux syndicats en particulier.



Bien en-deçà des attentes, le discours tenu par le ministre au cours de cette rencontre portait des messages codés et des menaces à peine voilées à l’encontre des enseignants, les mettant en garde contre toute critique des politiques du gouvernement. Pour lui, les lois du pays interdisent aux fonctionnaires de critiquer ces politiques ! Gare aux contrevenants !
Au Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES), nous exprimons notre consternation, notre déception et notre ahurissement vis-à-vis de telles déclarations émanant du ministre de l’Éducation nationale. Nous affirmons n’avoir été ni consultés, ni même informés, au sujet des mesures prises à l’encontre d’un groupe de collègues le lendemain de cette réunion.
Enfin, nous attirons l’attention de M. le Ministre sur le danger de livrer l’éducation en pâture aux guéguerres politiques et l’appelons, plutôt, à s’atteler à résoudre les problèmes croissants de son département.

Nouakchott, le 05/02/2018
Le Secrétariat général du Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES)


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés