Facebook
Kamikaze mauritanien en Algerie   
26/08/2008

Mardi 19 août, une voiture piégée a explosé au centre de Bouira (120 km au sud-est d’Alger) faisant 12 morts et 42 blessés, selon un bilan de la radio algérienne. Cette  voiture avait visé un bus transportant des employés algériens du groupe...



...canadien SNC-Lavalin, qui était stationné à proximité de l’hôtel «Sophie». Le conducteur de la voiture qui a commis cette  attaque suicide revendiquée par Al Qaida au Maghreb Islamique, a été présenté par la presse algérienne comme étant un mauritanien répondant au nom de «Abou Zeineb El Mouritany» . Qui est-il ? Y-a-t-il d’ autres  mauritaniens  tués dans ce qu’ils perçoivent comme un  «Jihad »?
 Le Kamikaze de Bouira s’appelle Sidina Ould Khattari alias «Abou Zeineb El Mouritany». Il  fait partie des premiers jihadistes  mauritaniens ayant  rejoint l’ex-GSPC,  devenu Al Qaida au Maghreb. C’est au milieu de l’année 2004 qu’il avait rejoint le maquis jihadiste  au nord du Mali.  Il n’en est jamais revenu depuis lors. Il fait partie de nos  jihadistes (quelques dizaines) qui ont prêté allégeance (Bey’aa) à l’ex-GSPC,  lui faisant ainsi, don de leurs âmes et leurs corps. «Abou Zeineb» a participé à plusieurs opérations contre l’armée algérienne au nord du Mali et en Algérie.

«Un égorgeur»?

En février 2006,  «Abou Zeineb»  a pris part, à une attaque contre un convoi de la douane algérienne à  (Lemni’aa) dans laquelle, 14 douaniers algériens ont trouvé la mort. «Abou Zeineb a égorgé l’un des douaniers algériens» avait confié dans son interrogatoire un jihadiste mauritanien arrêté en août 2006, à Timbedra.
«Abou Zeineb» n’avait cependant  pas, participé à l’attaque meurtriere contre le poste de Lemgheiti en juin 2005, attaque  menée par deux  katibas (bataillons) de l’ex- GSPC : «El Moulehtemines» et «Tarek Ibn Ziyad». Raison : il était déjà en premières lignes dans le «Djebel» algérien. « Abou Zeineb» était candidat aux opérations Kamikaze depuis quelques années. « Il portait en permanence une ceinture explosive» affirme un jihadiste mauritanien arrêté en mai 2006. Des jihadistes arrêtés en 2007, avaient également confirmé le penchant de « Abou Zeineb » aux opérations kamikaze et souligné  qu’il y a une dizaine -tout au moins-  candidats mauritaniens aux opérations Kamikaze. Si l’un d’eux a  frappé en Algérie, rien n’empêche qu’un autre, le fasse  ailleurs.  La liste des jihadistes mauritaniens tués continue à s’allonger ailleurs -il faut le dire- plus qu’ici en Mauritanie.
En effet, après Mohamed Vall Ould Hendat Ould Sidewe mort en Afghanistan en 2001, Ahmedou Bamba El Jekeni mort à Lemgheiti en juin 2005, Mohamed Lemine Ould Lewlad mort à Lemni’aa, en février 2006, Sidi Mohamed Ould Magham ( photo) mort  en Tunisie en décembre 2006, Moussa Ould Mohamed Ndeye et Ahmed Ould Yehdhih tués  en avril 2008, à Nouakchott, le dernier dont la mort est annoncée en Algérie  est  le redoutable «Abou Zeineb».
Il s’agit là, seulement,  de jihadistes dont la mort a été annoncée par une quelconque source. Dans les faits, le nombre de nos jihadistes tués en dehors du  pays est beaucoup plus élevé qu’on ne le croit. Mais ça, c’est une autre histoire. Une  autre tragédie.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés