Facebook
L’Amérique dut Niet au putsch du 6 août   
16/08/2008

Todd Moss,  sous-secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires Africaines, a rencontré le 15 août  à Nouakchott le chef de la junte militaire qui a pris le pouvoir par un coup d’Etat le 6 août, et demandé "le retour à l’ordre constitutionnel".Les arguments (genre : blocage des institutions) avancés par les auteurs de coup d’Etat militaire et leurs courtisans qui infestent sans convaincre les media d’Etat et le web n’ont pas  à ce qui se voit, convaincu les USA.



Ces arguments s’ingénient à présenter un putsch militaire comme «un mouvement de rectification» n’avaient pas au préalable, convaincu une grande majorité de  mauritaniens.
"Nous appelons au rétablissement de l’ordre constitutionnel et rejetons le renversement par la force de l’ordre légal", a expliqué l’émissaire américain dans une déclaration à la presse.
"Nous coordonnons nos positions avec la France et l’Union Européenne", a par ailleurs précisé M. Moss. La junte au pouvoir par un coup d’Etat (fait sur un coup de tête)  doit maintenant se raviser et  œuvrer pour  l’intérêt d’un pays divisé par un putsch,  mis au ban de la communauté internationale,   et surtout ne pas compter  sur des fanfaronnades des petits délateurs et zélateurs, qui vendent provisoirement leur soutien à ceux qu’ils supposent être, les plus forts.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés