Facebook
Cinq présumés terroristes déférés devant le parquet   
13/08/2008

Cinq personnes "accusées de terrorisme", (3 mauritaniens et 2 ressortissants de la République de Guinée), ont été déférés le 13 août  au parquet de Nouakchott et présentés à un juge d’instruction. Le parquet les a accusées de terrorisme, demandant au juge d’instruction de les inculper avec mandat de dépôt pour l’un d’eux et contrôle judiciaire pour les quatre autres.



Le parquet a cependant demandé le placement en détention de Mohamed Lemine Ould Haidalla qu’il accuse d’appartenance à une association créée dans le but de mener des actes terroristes". Les quatre autres personnes accusées d’avoir "offert les moyens de se cacher à des personnes ayant commis des actes terroristes" ont été placées sous contrôle judiciaire malgré «les accusations de terrorisme». Le déferrement des prévenus intervient une journée après un communiqué attribué à Al Qaida  et perçu comme étant une  «manipulation».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés