TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Lutte contre le paludisme : Le Ministère de la Santé organise un atelier de formation de formateurs des relais communautaires   
18/04/2017

Le Ministère de la Santé organise, du 18 au 22 avril 2017 à Nouakchott, un atelier de formation des formateurs des relais communautaires en dénombrement des ménages, distribution des MILDAS (Moustiquaires Imprégnées à Longue Durée d’Action) et ...



... sur la diffusion des messages clefs sur la prévention du paludisme et des maladies tropicales. Trente huit participants venus de l’intérieur du pays, prennent part à cette formation pour une durée de 5 jours.
Organisé en collaboration avec l’OMVS (Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal) et Santé Sans Frontière (SSF), la formation vise à outiller et renforcer les capacités des organisations communautaires de base (OCB), les responsables du système d’informations ou d’alerte et les responsables du paludisme (points focaux du Palu) des wilayas du Brakna, du Gorgol, du Guidimakha et du Trarza. Soit 17 moughataas qui seront concernées par cette prévention du paludisme et des maladies tropicales.
Dans son mot à l’ouverture de l’atelier, Dr Sidi Mohamed Laghdaf, Directeur de la lutte contre les maladies (DLM) au Ministère de la Santé, a indiqué qu’un malade sur quatre est consulté pour le paludisme estimant que « les régions de la vallée sont d’une prévalence certainement supérieure». C’est pourquoi, il a souligné qu’il reste persuadé que les participants ont appréhendé à sa juste valeur « le poids économique et social du paludisme en Mauritanie».
Il a à cet effet souligné que «les autorités sanitaires du pays, appuyées par leurs partenaires en l’occurrence l’OMVS, redoublent d’effort pour éradiquer aux environs de 2030 cette pathologie». Et par conséquent, il a soutenu qu’il fonde « beaucoup d’espoir sur cette formation des formateurs des relais communautaires, qui présage de la stratégie de lutte contre le paludisme, qui, j’en suis convaincu, donnera des résultats probants dans les délais requis ». 
Enfin, le directeur de la lutte contre les maladies a déclaré que « la distribution des moustiquaires est une étape importante dans la mise en œuvre du plan d’éradication du paludisme». C’est pourquoi, il a exhorté les participants à plus d’écoute et d’attention pour mieux comprendre afin de bien diffuser les messages clefs sur la prévention du paludisme et les maladies tropicales. « Je compte sur vous pour l’exécution de la tâche qui vous incombe dans ce domaine » a-t-il dit.
Il faut souligner que la cérémonie d’ouverture de cet atelier de formation des formateurs relais s’est déroulée en présence de Mr Mohamed El Moctar Mohamed Mahmoud, Coordinateur de la Cellule nationale de l’OMVS en Mauritanie et du Dr Abdallahi Amar Ely Salem, Coordinateur du Programme national de lutte contre le paludisme.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2017 Tous droits reservés