Facebook
Réunion à Nouakchott des émissaires de l’ONU , de l’UA et de la Ligue Arabe   
11/08/2008

Trois émissaires des Nations Unies, de l’Union Africaine (UA) et de la Ligue Arabe ont tenu le 10 août  à Nouakchott une "réunion de coordination" sur la crise en Mauritanie, quatre jours après le coup d’Etat, à l’issue de laquelle ils n’ont pas fait de déclaration commune.La réunion a duré une trentaine de minutes, a indiqué le Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA, Ramdane Lamamra.Aucune décision n’a été annoncée ensuite.



"Nous nous sommes rencontrés en tant que représentants de nos organisations respectives venues ici dans le cadre d’une mission similaire: celle d’aider la Mauritanie à dépasser (cette) conjoncture difficile", a déclaré  M. Lamamra.
"Nous avons comparé nos notes. Il y a une convergence de nos points et de nos observations. Nous serons en mesure sur cette base de présenter des rapports préliminaires semblables mais pas forcément identiques", a ajouté le diplomate.
Outre M. Lamamra, ont participé à cette rencontre Saïd Djinnit, représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU en Afrique de l’Ouest et Ahmed Benhelli, secrétaire général adjoint de la Ligue Arabe.
Chacun d’eux s’était entretenu samedi ou dimanche avec le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte qui a arrêté et renversé le 6 août,  le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, élu début 2007.
L’UA avait annoncé qu’elle allait "suspendre la Mauritanie" (comme membre de son organisation) et l’émissaire de l’ONU avait appelé samedi à "un rapide retour à l’ordre constitutionnel".


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés