TAHALIL en Arabe
ÊÍÇáíá
ÇáãæÞÚ ÈÇáÚÑÈíÉ


Facebook
Migration irrégulière et extrémisme violent : Les jeunes de Nouakchott se mobilisent et s’engagent contre ces fléaux   
28/02/2017

Une caravane de sensibilisation sur la migration irrégulière, l’extrémisme violent et le terrorisme a été organisée, ce 25 février 2017 dans les moughataa de Riyadh, d’El Mina et Sebkha par le Réseau des jeunes de Nouakchott. Cette caravane a été rendue possible grâce  ...



... au partenariat avec l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et le financement du gouvernement japonais. La caravane a pris le départ à l’Espace Culturel de Ryadh en présence de certains  responsables et du délégué régional de la jeunesse et des sports de Nouakchott Sud. 

Sous la houlette de l’Association Jeunesse à l’Heure d’El Mina, que préside Moussa Mbareck de surcroît coordinateur du Réseau des Jeunes de Nouakchott, la caravane de sensibilisation a regroupé des centaines de jeunes issus des trois moughataa de Ryadh, El Mina et Sebkha.
D’emblée, les organisateurs ont tenu à camper l’évènement. Mr Diallo Idriss, coordinateur de la campagne a indiqué que la localité de Ryadh abrite une importante population de jeunes. Ces derniers se sont tous mobilisés pour lutter contre la migration irrégulière et l’extrémisme violent. « Cette caravane des jeunes va sillonner les trois moughataa pour sensibiliser les  jeunes sur les dangers de ces phénomènes » a-t-il dit. Quant au délégué régional à la jeunesse et aux sports, Mr Bouh Ould Imigine, il a encouragé les organisateurs et a apprécié à sa juste valeur cette campagne de sensibilisation.
Pour sa part, Mme Tomoko Sato, elle, s’est réjouie de la mobilisation des jeunes et des autorités autour de ces thèmes aussi importants. Selon Mme Sato, la lutte contre la migration irrégulière et l’extrémisme violent, peut avoir comme impact, la promotion de la paix et la sécurité au niveau des populations. De son côté, Moussa Mbareck a salué la présence massive des jeunes qui ont montré leur adhésion à cette campagne de sensibilisation pour lutter contre la migration irrégulière qui a longtemps décimé les jeunes en mer ou dans la Sahara. Mais aussi l’extrémisme violent et le terrorisme, deux fléaux qui ont fini d’enrôler la plupart de nos jeunes dont certains d’entre eux ont trouvé la mort par innocence ou par ignorance. «Cette campagne de sensibilisation s’adresse à vous les jeunes afin que vous puissiez comprendre les dangers de ces fléaux » a-t-il souligné non sans appeler les jeunes à la mobilisation pour lutter et combattre la migration irrégulière, l’extrémisme violent et le terrorisme. Avant le départ, des artistes locaux ont fait des prestations en insistant sur la mobilisation des jeunes autour de ces thèmes pour éviter d’être entraînés dans la boue. C’est pourquoi, les slogans utilisés expriment clairement sur l’importance de cette campagne : « les jeunes se mobilisent contre la migration irrégulière » ou encore « les jeunes s’engagent pour la paix et la sécurité ».
Après l’espace culturel de Ryadh, la caravane a sillonné le PK 8 en passant par le carrefour de Bamako où une forte sensibilisation a eu lieu. Les populations ont rejoint spontanément la caravane qui a fait une escale à Dar Kitab de PK8. Des élèves sont sortis des classes pour se joindre à la manifestation marquée par une communication interactive avec des questions/réponses sur la migration irrégulière, l’extrémisme violent et le terrorisme. Ensuite, cap sur El Mina où encore, les populations sont sorties massivement pour accueillir la caravane au CAPEC 6ème, à l’épicerie 44 avant d’atterrir au quartier de la SAMIA à 14h. Là, un copieux plat a été réservé aux caravaniers qui ont dégusté de succulents mets avant de faire des sketches de sensibilisation sur les différents thèmes abordés par les organisateurs. Enfin, la caravane s’est ébranlée vers Sebkha, au robinet 10 où la manifestation a pris fin à 19heures comme prévu.
Aussi bien les organisateurs, leurs partenaires et les observateurs, tous, ont apprécié la mobilisation des jeunes autour de cette caravane de sensibilisation qui, il faut le souligner, est une première dans l’histoire de la migration irrégulière et l’extrémisme violent, selon certains témoignages.
I.Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2014 Tous droits reservés