Facebook
L’émissaire de la Ligue Arabe utilise la langue de bois : Les anti-putsch dénoncent    
09/08/2008

«Nous protestons  contre les propos qui veulent que le processus démocratique soit rassurant alors que nous sommes dans un pays où le Président démocratiquement élu se trouve en prison et le pouvoir aux mains de putschistes qui répriment nos manifestations", a indiqué  Mohamed Ould Maouloud, président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) au sortir d’une réunion avec M. Ben Hilli, l’émissaire de Ligue Arabe.



Les partis (APP, TAWASSOUL, UFP, PLEJ, HAWA) tous membres  du Front  National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), constitué  en Mauritanie  le lendemain du  coup d’Etat militaire du 6 août, ont  protesté ainsi,  contre les propos -très langue de bois- de l’émissaire de la Ligue Arabe qui s’est dit   auparavant  "rassuré quant au processus démocratique mauritanien».
A noter que, l’émissaire de Ligue Arabe (un conglomérat de pays totalitaires) a voulu se rattraper en regrettant une certaine compréhension de ses propos, soulignant qu’il voulait dire  qu’ «il n y avait pas de désordre dans le pays».
Mais, M. Ben Hilli aurait du  se renseigner. Dans l’après- midi du 8 août, les forces de l’ordre ont imposé un blocus arrogeant  sur le siége de l’APP où se réunissaient les partis du FNDD, molesté un élu du peuple, failli empêcher l’accès au siège de l’APP, à Messaoud Ould Boulkheir  président de l’Assemblée Nationale  et brutalisé plusieurs citoyens opposés à la confiscation du pouvoir par la force.
Le FNDD a réitéré par ailleurs son "refus de toute idée d’organiser de nouvelles élections présidentielles ". Car, pour ces nouvelles élections, le Haut Conseil d’Etat (contrairement à l’ex-CMJD) n’a pas fixé de date précise et n’a pas également indiqué si ses membres, peuvent oui ou non, s’y présenter. En plus, rien ne garantirait en outre,  que le nouveau président qui sera issu des nouvelles élections ne va  pas être, plus tard, déposé par un autre coup d’Etat, sous prétexte, de «la sauvegarde de la constitution, du parlement  et de la démocratie ».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés