Facebook
Selon le chef de la junte au pouvoir: «L’Etat de droit sera préservé»   
06/08/2008

Le Général Mohamed  Ould Abdel Aziz qui dirige les putchistes qui ont  déposé le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdellahi a affirmé le 6 août dans une interview aux quotidiens suisse «le temps» et belge «le soir», a paraitre jeudi 7 août  que l’Etat de droit sera préservé à nouakchott.



"Je m’engage personnellement à préserver l’Etat de droit, les libertés des citoyens et les institutions démocratiques existantes", a dit aux journaux le nouvel homme fort de nouakchott. "La liberté d’expression et de presse sera protégée", a affirmé le général qui a mis en place un Conseil d’Etat pour diriger le pays.
Selon le général, la  destitution du président Sidi Ould Cheikh Abdellahi, premier président démocratiquement élu du pays "n’est pas un coup d’Etat".Il s’agit de quoi alors ? Réponse du Général :
"Il s’agit d’une action destinée à sauver le pays et à remettre sur les rails un processus politique que l’armée avait initié le 3 août 2005 et qui avait débouché sur la mise sur pied d’institutions démocratiques d’une crédibilité et d’une transparence approuvées par l’ensemble des mauritaniens et de la communauté internationale au point que notre pays est devenu la première vraie démocratie du monde arabe", a-t-il dit.
Interrogé sur les motivations de son action, le Général a répondu que "le pays est confronté à une série de problèmes sécuritaires, comme le terrorisme qui a déjà sévi ces derniers mois et que seule l’armée est capable d’éradiquer".
Selon lui, la décision du président Sidi Ould Cheikh Abdellahi de "toucher à l’armée" en limogeant quelques uns de ses cadres, "met le pays dans une situation très dangereuse".
"L’armée étant la garante des intérêts supérieurs du pays, elle a donc décidé de prendre l’initiative", a affirmé le Général Ould Abdel Aziz, qui avait lui-même été limogé dans la matinée du 6 août.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés