Facebook
La Presse solidaire avec les journalistes incarcérés   
30/07/2008

Plusieurs dizaines de journalistes mauritaniens se sont rassemblés mercredi 30juillet à Nouakchott devant le ministère de la justice pour réclamer la libération de deux de leurs collègues inculpés et écroués pour "humiliation de la justice".



Les journalistes ont exigé la "libération immédiate" des deux confrères, écroués depuis le 23 juillet, et la "dépénalisation" des délits de presse.
Les deux journalistes d’ «Al Houriya», Mohamed Nema Oumar et Mohamed Ould Abdelatif, sont poursuivis pour "humiliation de la justice, mensonge, outrage et diffamation" à la suite de la publication par leur journal d’un article sur des pots-de-vin présumés versés à des juges dans une affaire de drogue.
La manifestation a coïncidé avec l’arrivée au palais de justice de Mohamed Nema Omar, directeur de publication, pour une première comparution devant le juge d’instruction.
Nema oumar avait des menottes aux mains et paraissait affaibli par son séjour en prison.
Un journaliste d’ «Al Houriya »  avait annoncé le début d’une grève de la faim des deux journalistes pour notamment protester contre leurs conditions de détention et exiger leur sécurisation en prison face à des délinquants dont les forfaits étaient  rapportés par « Al Houriya».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés