Facebook
Atelier de lancement de la stratégie nationale de programme de micro financement du fonds pour l’environnement mondial   
20/10/2016

Les travaux d’un atelier de lancement de la stratégie nationale de programme de micro financement du fonds pour l’environnement mondial ont débuté mercredi matin à Nouakchott. L’atelier, organisé par le ministère de l’environnement et du développement ...



... durable, en collaboration avec le programme des Nations unies pour le développement (PNUD), s’inscrit dans le cadre du lancement de la phase opérationnelle 6 de la stratégie nationale du programme de micro financement du fonds pour l’environnement mondial après son élaboration et son adoption d’une manière participative et en respect des normes internationales en la matière.
 Le secrétaire général du ministère de l’environnement et du développement durable, M. Mady Ould Taleb a, à cette occasion, souligné que le fonds pour l’environnement mondial, dans lequel s’inscrit cet atelier, constitue le premier bailleur de fonds des activités environnementales dans le monde, car il permet aux pays bénéficiaires d’obtenir des dons pour le financement partiel des projets et programmes présentés par ces pays.
 Il a par la suite ajouté que ce programme, créé en 1992, vise à fournir un appui financier et technique aux microprojets au niveau local dans les pays en voie de développement et à améliorer les conditions de vie des populations locales.
 Le secrétaire général a précisé que cet instrument permettra aux organisations non gouvernementales (ONG) bénéficiaires d’obtenir des ressources financières considérables, aux côtés des financements supplémentaires prises en charge par les partenaires de chaque projet au service des domaines de l’action du projet qui touchent la biodiversité, les changements climatiques, les eaux internationales, la dégradation du sol et les polluants organiques persistants.
 Il a enfin expliqué que notre pays a œuvré pour faire des axes relatifs à la mobilisation des fonds la pierre angulaire dans la mise en œuvre des politiques environnementales. Il a dans ce cadre ratifié récemment la convention de Paris sur le climat et l’amendement de la convention de Kigali sur les produits nuisibles pour la couche d’Ozone.
 Pour sa part, le représentant résident du PNUD à Nouakchott, M. José Levy a souligné que cet instrument, mis en œuvre en Mauritanie depuis 15 ans, constitue un mécanisme de financement de proximité conçu pour les communautés les plus vulnérables et exécuté par les ONG.
 Les participants ont suivi un exposé présenté par le Dr Mohamed Yahya Ould Lafdhal, point focal du fonds pour l’environnement mondial dans notre pays, sur le mécanisme permettant d’obtenir les dons et les micros financements au service du développement local.
 La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’économie et des finances, M. Mohamed Ould Ahmed Aida et de plusieurs personnalités s’intéressant à ce domaine.







AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés