Facebook
La délégation parlementaire française visite les ateliers de la SNIM   
08/09/2016

La délégation parlementaire française, en visite actuellement dans notre pays, accompagné du président du groupe parlementaire d’amitié mauritano-française à l’assemblée nationale, a visité mercredi après-midi les ateliers de la société nationale industrielle et ...



... minière (SNIM) à Nouadhibou, accompagné de l’administrateur directeur général de la société, M. Mohamed Salem Ould Bechir.

 La délégation parlementaire française a suivi une communication présentée par l’administrateur directeur général de la SNIM dans laquelle il a fait l’historique de la société et les étapes importantes dans le développement de sa production des minerais de fer, ainsi que ses plans stratégiques futurs.

 La visite a permis à la délégation de s’informer sur les méthodes techniques suivies pour le déchargement des wagons du train de la société et le chargement des bateaux en minerais de fer pour leur exportation.

 La délégation s’est informée également sur les ateliers de maintenance qui oeuvrent pour la disponibilisation des pièces détachées des engins de la société.

 La chef de la délégation a exprimé, dans une déclaration à l’AMI en marge de la visite, sa joie de s’informer sur cet important centre d’intérêt économique, souhaitant davantage de succès et de prospérité à cette société, qui, a-t-elle ajouté, contribue au développement économique mondial, en général, par la provision des minerais de fer nécessaires à toutes les industries.

 Pour sa part, le président du groupe parlementaire d’amitié Mauritanie-France à l’assemblée nationale, M. Sid’Ahmed Ould Ahmed, a mis en exergue le rôle primordial que joue la SNIM dans les domaines socio-économiques dans le pays.

 Il est à noter que l’exportation des minerais de fer a commencé en avril 1963 par la MIFERMA avant d’être nationalisée en 1974 pour devenir la SNIM qui exporte aujourd’hui plus de 12 millions de tonnes des minerais de fer annuellement, soit un million ou un million deux cent mille tonnes par mois.


















AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés