Facebook
Colloque scientifique sur 'la femme magistrat' en Mauritanie   
23/05/2016

L’Hôtel Wissal à Nouakchott a abrité, lundi matin, un colloque scientifique sur ’la femme magistrat en Mauritanie’, organisé par le centre Ibn Khaldoun pour la culture, le dialogue, la communication et le développement, en collaboration avec ...



.... le projet "Etat de Droit en République Islamique de Mauritanie", sur financement de l’Union Européenne (UE).

 Les participants à ce colloque ont discuté les problématiques liées à ce thème et le point de vue de la loi islamique à ce sujet, en plus de la discussion des différentes points de vues juridiques et les expériences humaines dans ce sens.

 Le président du centre a souligné, dans un mot prononcé à cette occasion, l’importance de la justice en tant que pratique indispensable pour la réforme de la société et la préservation des droits.

 Pour sa part, le président du projet "Etat de Droit" a mis en exergue l’importance de ce colloque pour jeter la lumière sur la problématique de ’la femme magistrat’, ainsi que le rôle de la justice dans le renforcement de l’état de droit, louant le rôle joué par la femme mauritanienne dans la construction du pays et la place qu’elle occupe au niveau des centres de décision dans le pays.

 Quand à l’avocat et membre du haut conseil de la Fatwa, Dr. Cheikh Ould Zeine, il a parlé du point de vue de la Shariaa sur cette problématique passant en revue les différentes approches islamiques qui acceptent ou rejettent l’attribution de la fonction de magistrat aux femmes.

 A son tour, l’avocate Aicha Salma Mint El Moustapha a présenté un exposé sur la position de la loi à ce sujet, appelant à développer un discours religieux et médiatique éclairé qui lutte contre les stéréotypes à l’égard de la femme.

 Le colloque a également connu des interventions de plusieurs professeurs ainsi que des discussions des différentes problématiques liées à ce thème et la polémique qu’il soulève.










AMI


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés