Facebook
La Mauritanie met en place un Etat major régional de coordination pour la lutte contre l’immigration clandestine    
13/03/2006


Une réunion, présidée vendredi soir par le Premier ministre Sidi Mohamed Ould Boubacar, en présence notamment des chefs des corps militaires et des ministres de l’intérieur et de la pêche, a été sanctionnée par l’adoption de plusieurs décisions, dont l’augmentation et le renforcement des points de contrôle aux frontières, dans les eaux territoriales et des ports et aéroports du pays. Il a été également décidé d’aménager et d’équiper des "sites temporaires d’hébergement et de transit des immigrés". Les autorités mauritaniennes ont aussi annoncé leur intention de renforcer "la coopération régionale et internationale pour identifier les éléments des réseaux (de passeurs) à l’extérieur de la Mauritanie". Une recrudescence de l’immigration clandestine a été constatée ces derniers jours en Mauritanie où plusieurs africains candidats à l’immigration clandestine profitent de l’étendue du pays et du manque des moyens de contrôle pour gagner l’archipel espagnol des Canaries.
Selon une source sécuritaire, environ 10.000 africains candidats à l’émigration vers l’Europe sont actuellement massés à Nouadhibou. La semaine dernière, les autorités mauritaniennes ont secouru 82 subsahariens candidats à l’émigration clandestine alors que 52 sont morts noyés dans ces traversées pour l’autre rive.(MAP).


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés