Facebook
Organisation jihadiste «Ansar El Islam Vi Biladi Chinguitt» : Le jeu terrible de Moctar Belmoctar   
22/05/2008

Alors que l’enquête sur l’organisation jihadiste est  bouclée et que les forces de  sécurité sont parvenues à démanteler une  dangereuse structure salafiste jihadiste,  un bras de fer continue à  opposer les magistrats  aux avocats, lesquels, refusent d’assister à la première comparution des prévenus, prévue depuis le 18 mai.



Une première comparution qui devait avoir lieu dans un site mieux  sécurisé que le palais de la justice de Nouakchott, précisément,  au sein de l’état Major National parce que les prévenus sont dangereux et que deux d’entre eux,  ont des antécédents dans les évasions spectaculaires.
Quatre jours après la fin du délai de la détention préventive des détenus,  la situation est restée telle quelle. Même si les magistrats avaient  finalement accepté de se déplacer pour auditionner les prévenus,  les avocats de la défense ont refusé de le faire, estimant que la première comparution doit s’effectuer dans les locaux  de la justice. Me Ahmed Ould Youssouf, bâtonnier de l’ordre national des avocats a été catégorique dans une conférence en tenue le 20 mai en affirmant que le déplacement du Parquet vers le lieu de détention consacre «la suprématie de l’appareil sécuritaire sur l’appareil judiciaire».

L’essentiel est ailleurs
Les prévenus, quelles que soient les conditions de leur comparution et les manœuvres de leurs avocats, seront poursuivis pour des chefs d’inculpation relatifs au meurtre, aux blessures volontaires, à la destruction et la propagation de la terreur ainsi que l’appartenance à une organisation terroriste et la constitution d’une organisation du même type.
Et en dehors de la  polémique magistrats/avocats -jugée dilatoire-, des sources généralement bien informées font  état d’un travail remarquable mené par les forces de sécurité, couronné par le démantèlement d’une organisation jihadiste dénommée :  «Ansar El Islam, Vi Biladi Chinguitt». Cette organisation est  dirigée par Khadim Ould Semane devant lequel plusieurs jeunes mauritaniens ont prêté allégeance. La présence et la prestation de l’allégeance à Khadim Ould Semane avait pourtant été signalée (en janvier 2008) par Mohamed Ould Chabarnou dans ses auditions devant les enquêteurs.  La nouvelle  organisation (créée, semble-t-il  avec la bénédiction de Moctar Belmoctar chef de la «Katiba des Moulathamines (Enturbannés)» et membre du Conseil de la Choura des Moujahidines au niveau d’Al Qaida au Maghreb Islamique),  a un palmarès dévastateur chez nous. Elle est responsable du braquage des fonds du Port autonome de Nouakchott en octobre 2007,  de l’attaque du restaurant VIP et de l’ambassade d’Israël la soirée du 1er février 2008,  du vol d’une voiture Corolla que conduisait notre ambassadeur à Washington au cours d’un passage à Nouakchott et  de l’accrochage meurtrier qui a eu lieu le 7 avril 2008 au «Centre Emetteur». «Ansar El Islam» projetait également d’enlever un diplomate occidental à Nouakchott en vue de l’acheminer vers les camps d’Al Qaida  pour réclamer une rançon. Elle  contrôlait plusieurs cellules,  disposait de trois caches à Tevragh Zeina  et d’un arsenal de guerre comprenant quelques armes d’assaut, un lance-roquette, un fusil mitrailleur, des grenades offensives et un stock de TNT. Comment tout cet arsenal a-t-il pu être introduit à Nouakchott ? Telle est la question que l’on se posait, craignant à cet effet, une collision entre les marchands d’armes locaux ou des éléments de la grande muette avec les salafistes. Il n’en est rien ! En effet, Moctar Belmoctar  s’adonne à  un terrible jeu avec  ses jeunes recrues mauritaniennes qu’il manipule à sa guise.C’est lui qui a envoyé toutes les armes saisies ainsi que  les explosifs découverts à Nouakchott. Ces armes sont venues en plusieurs rotations directement à  Nouakchott à partir des camps de la «Katiba des Moulathamines» au nord du Mali,  dans la zone de Khalil.
Elles ont été transportées par  «Abou Doujana» accompagné de Taghi Ould Youssouf dans une voiture Land cruiser portant des fausses plaques d’immatriculation mauritaniennes, laquelle,  de Zouerate,  avait pu regagner Nouakchott à plusieurs reprises. Son chef de bord «Abu Doujana» un touarègue  du Niger a participé au massacre des soldats mauritaniens à Lemgheity en juin 2005 et au braquage du fourgeon de transport de fonds du Port de l’Amitié le 23 octobre 2007 avant de regagner la même soirée, les camps d’Al Qaida au Maghreb  avec le gros lot de l’argent du Trésor public mauritanien. Il était également à Nouakchott au moment de l’accrochage du «Centre Emetteur» le 7 avril dernier et avait pris la poudre d’escampette. Espérons qu’il ne continuera pas à sévir et à disparaître.
IOM

 

Liste  des interpellés dans le cadre du démantèlement d’«Ansar El Islam, Vi Biladi Chinguitt»


1-Khadim Ould Semane
2-Marouve Ould Heiba
3-Sidi Ould Mamouri
4-Sidi Ould Sidna
5-Moujtaba Ould Mohd Cheikh
6-Cheikh Ba
7-Sall Bechir
8- Salem Ould Hemmed
9-Mohd Ould Moctar Ould Semane
10-Momme Ould Mohd
11-A’amar Ould Mohd Saleh
12-Yaacoub Ould Moctar Ould Louly
13-Mohd Khouna Ould Moctar Salem
14-El id Ould Mohd Yahye
15-Samba Ould Bouya
16-Abdellahi Ould Demba
17-Ramdhane Ould Mahmoud
18-Ahmed Ould Tijany
19-Abdallahi Ould Yarg
20-Cheikh Ould Sebar
21-Ghazaly Ould Aliyene
 22-Ahmed Ould M’boirick
 23-Abdelekerim Bourawy (Tunisien)
 24-Tiyib Ould Sidi El Moctar
25-Hadramy Ould Bahiya
26-Sidi Ould Wavi
27-Mohd Yehdih Ould Moctar Salem
28-Aboubecrine Essedigh Ould M’bareck
29-Mohamed Cheikh Ould Emmah
30-Mohd Mahmoud Ould Mohd Salem
31-Ettah Ould Mohameden
32-Ahmed Ould Mohd
33-Lemrabott Ould Mohd Vall
34Malik Ould Abdel Fettah
35-Ne Ould Khalyhina
 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Commentaires
black hattitude
meow@blackhattitude.org
2009-10-15 23:01:04

hello, thanks for the great quality of your blog, every time i come here, i’m amazed. 

Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés