Facebook
Le BASEP fait feu   
18/04/2008

Psychose à Nouakchott, la soirée du 18 avril. Des tirs ont été entendus au centre ville aux alentours de 21h 30 mn. Considérés d’abord comme étant une attaque terroriste les circonstances du déclenchement des tirs ont été connus quelques heures après. Il s’agissait en effet, de tirs de la Garde Présidentielle (BASEP) contre un véhicule suspect conduit par un "coopérant militaire" français.



Ce dernier a eu heureusement la vie sauve et aurait été blessé "légèrement à la cheville" avant d’être évacué vers Dakar la même soirée. Dans un premier temps, la Télévision Nationale avait indiqué que deux étrangers avaient été légèrement blessés par balles. Mais une source sécuritaire a indiqué par la suite que le deuxième français se trouvant à bord du véhicule n’a pas été blessé. Il semble que les deux français à bord d’une voiture aux verres fumés se sont arrêtés à une heure inhabituelle et dans "une situation particulière" devant le portail de la Garde Présidentielle. Les gardes ont alors ordonné au conducteur de s’en aller mais ce dernier n’a pas bougé. Les militaires ont alors tiré.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés