Facebook
Exilés!? Mais, où ?   
22/03/2008

L’agence de presse électronique «alakhbar.info» a rapporté que trois détenus de droit commun ont été exilés (sans préciser où) par les autorités,  en raison de leur agressivité à l’endroit des autres détenus et de leurs tentatives d’évasions répétées.



Si une telle information se confirme, bonjour donc,  les dégâts .Parce que,  si ces trois lascars n’ont pu être maîtrisés et dominés par les Gardes de la prison,  armés, formés et payés pour le faire,  qui d’autre doit le faire ? Espérons donc  qu’ils n’on pas été exilés à Nouakchott ou dans une ville de l’intérieur du pays, auquel cas, des risques graves planent sur la tête de nos compatriotes par la démission de nos autorités pénitentiaires, judiciaires et sécuritaires.

 

Rencontre du PNDD-ADIL  avec la Presse
Yahya Ould Ahmed El Waghef,  président du PNDD-ADIL entouré de Mohamed Lemine Ould Aboye, secrétaire général de ce parti et Ahmed Baba Miske secrétaire exécutif chargé de la communication ainsi que  notre confrère Imam Cheikh Ould Ely,  a reçu la presse la semaine dernière,  au siège de ce parti .Présentant cette rencontre comme étant «informelle» Ould Ahmed El Waghef a avancé plusieurs idées. La première,  est qu’il souhaite que les media ne jugent plus le parti à travers les représentations que s’en font ses adversaires.Une façon de dire que certains media ne sont pas neutres et que malgré leur (pseudo) indépendance ils sont souvent les voix de certains partis politiques.  La seconde idée avancée,   est qu’il (Ould El Waghef)  n’a exercé aucune pression sur la TVM pour sanctionner un journaliste (Ould Lemjad). La troisième idée enfin  est que le PNDD-ADIL en tant que parti peut bien avoir des positions pas forcement en phase avec celles du gouvernement qui en est l’émanation a-t-il précisé. Faut-il souligner qu’ partir de cette idée,  on est entré dans la Haute Science politique. Comment en effet, être et ne pas être ? Au cours de la  rencontre le président du PNDD-ADIL a désigné un interlocuteur pour la presse  en la personne de Ahmed Baba Miske. Les journalistes ont estimé que ce dernier ne constitue pas  la personne idéale pour s’occuper de ce poste qui devait revenir à Imam Cheikh Ould Ely.

 

Le Rallye «La Légende des Héros»,  passe par la Mauritanie

Le troisième rallye "La Légende des Héros" a fait son entrée en Mauritanie le 20 mars, où  un sentiment d’insécurité avait contraint les organisateurs -très poltrons et sans états d’âme- du Lisbonne-Dakar-2008, à annuler leur épreuve en janvier dernier. Ce rallye organisé par l’ex-patron du Dakar (1995-2004) Hubert Auriol, parti le 8 mars 2008  pour 16 étapes entre Paris et Dakar, est arrivé mercredi dernier en Mauritanie. "Il s’agit d’une épreuve de régularité, d’endurance et non de vitesse", a précisé le ministère mauritanien du Tourisme dans un communiqué, indiquant que des équipes sanitaires et de sécurité doivent accompagner la caravane jusqu’à sa sortie du pays. Lors d’un entretien accordé à la télévision mauritanienne, M. Auriol a affirmé vouloir montrer au monde que "la Mauritanie est un beau pays pacifique et que son image est bien différente de celle que l’ont veut lui donner", notamment depuis que  trois attaques perpétrées par des illuminés  inspirés  de la mouvance d’Al-Qaïda  aient été enregistrées sur le territoire mauritanien entre décembre et février. L’édition 2008 du Rallye-Raid Dakar a été annulée le 4 janvier 2008, à la veille de son départ de Lisbonne. Les organisateurs avaient alors expliqué avoir pris cette décision en raison de menaces terroristes. Le rallye est attendu jeudi 20 mars  à Azougui (nord), d’où il partira dans la journée pour Voum Tizigui (ouest). Vendredi, les 175 concurrents se dirigeront vers Diawling (sud), à la frontière avec le Sénégal, où ils ont  fait leur entrée le 22 mars.


Ould Be Ould Né relevé de ses fonctions
Mohamed Mahmou Ould Be Ould Né,  ex-directeur des Transports et ex-conseiller technique du ministre des transports a été relevé de ses fonctions à la faveur du dernier conseil des ministres. Trés compétent et bien apprécié jusqu’ici par ceux qui sont en relation avec le ministère des transports  Ould Be Ould Né avait opéré une véritable révolution de transparence dans l’attribution des permis de conduire  et supervisé la conception des reformes qui vont gérer ce secteur .Relevé dit-on pour incompatibilité d’humeur avec son ministre,  Ould Be Ould Né était tout de même utile à ce département. A noter que quelques jours après son limogeage,  le ministère des transports a publié un communiqué laissant croire que le limogeage de Ould Be Ould Né fait suite à des opérations  de délivrance  des permis de conduire en 2007 sans respecter la procédure. Quand on veut tuer son chien….


Plus de liberté provisoire pour les affaires de drogue et de terrorisme ?
Des sources généralement bien informées ont rapporté que le procureur général prés de la Cour Suprême aurait mis en garde l’ensemble des magistrats contre l’octroi de libertés provisoires aux  prévenus impliqués dans des affaires de drogue ou de terrorisme. L’Exécutif serait dit-on, de même sources, très remonté  contre la propension des magistrats à délivrer à tour de bras, des libertés provisoires à des prévenus cités dans de graves affaires. Libertés provisoires qui laissent supposer, un manque de volonté de l’Exécutif face aux affaires de drogue et de terrorisme.

 

Programme Alimentaire Mondial :

32.000 tonnes d’aide alimentaire à la Mauritanie
 Le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Institution spécialisée  de l’ONU, vient d’accorder à la Mauritanie une aide de plus de 32.000 tonnes de produits alimentaires destinés aux populations démunies. Les deux parties ont signé dimanche 17 mars à Nouakchott un accord sur cette aide, d’une valeur de 31 millions de dollars (plus de 20 millions d’euros), devant profiter à quelque 675.500 personnes nécessiteuses à travers la Mauritanie.
L’appui du PAM entre dans le cadre du programme de secours d’urgence et d’évaluation connu sous le nom d’appui aux populations mauritaniennes les plus démunies en matière de sécurité alimentaire". Il profitera notamment aux enfants jusqu’à 5 ans, aux femmes enceintes, aux jeunes mères allaitant leur enfant et à des communautés dont les revenus sont faibles et la situation alimentaire précaire.  Environ 46% des 3,1 millions d’habitants de la Mauritanie, pays largement désertique, vivent en dessous du seuil de pauvreté.

 

Arrestation de Didi Ould M’Hamed à Laayoune (Sahara)
Le lieutenant t Didi Ould M’Hamed membre du directoire du Parti Mauritanien pour l’Unité et le Changement  (PMUC-HATEM) a été arrêté la soirée du 21 mars à l’aeroprot de Laaayoune (Sahara Occidental) avant d’être relâché. Son interpellation serait liée au mandat d’arrêt international lancé contre lui en juin 203 au lendemain de la tentative de putsch avortée à laquelle il avait participé avant de fuir au Sénégal d’où il avait été extradé par les très démocrate Abdoullaye Wade. Ould M’Hamed avait été jugé en février 2005 et condamné avant de se voir amnistié avec ses amis de la cavalerie du changement  à la faveur du coup d’état d’Août 2005.


Un projet de fibre optique inauguré
Financé par la Mauritel SA  à hauteur de 2.364.054.000 UM pour un délai d’exécution de dix mois,  le  projet de la dorsale à fibres optiques Nouakchott-Nouadhibou a été inauguré  le 6 mars, au siège de la Mauritel. Il s’agit d’une nouvelle infrastructure à haute et intense capacité et de qualité accrue de service, avec écoulement accéléré du trafic Internet, sécurisation optimale de la liaison FH Nouakchott-Nouadhibou. Le projet se compose de trois volets : génie civil sur une longueur de 500km,  pose d’un câble composé de 24 fibres optiques en pleine terre ou enrobé qui offrira des débits importants et douze points de multiplexage. La capacité de la liaison à fibres optiques est de 2,5 gigabits.

 


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés