Facebook
Commission d’enquête sur l’«affaire» de la Garde Nationale : Des enquêteurs reviennent à la charge   
17/03/2008

Des membres de la commission mixte : Ministère de la Défense/ Ministère de l’Intérieur mise sur pied pour enquêter  sur l’ «affaire» qui secoue ce corps militaire (suite  une dénonciation formulée par le Capitaine Ould Labeid  contre la gestion de la Trésorerie  de la Garde)  sont revenus lundi 17 mars, à l’Etat Major de la Garde Nationale pour demander des informations supplémentaires.Après qu’une prime lui a été supprimée sur ordre du Colonel El Hadi Ould Seddigh, le Capitaine Ould Labeid a accusé la Trésorerie de la Garde Nationale de détournement de fonds  et fourni, pour preuve, un film montrant une opération de transport de fonds.




Les enquêteurs civils relevant du ministère de l’Intérieur dirigés par l’inspecteur Général Dia Abdoul  après avoir épluché les comptes de la Garde et laissé entendre que leur mission était terminée, sont revenus à la charge demander des explicatifs concernant la période de juin 2007  date à la quelle, le Colonel Hadi Ould Seddigh a été nommé chef d’Etat Major de la Garde Nationale. Une source proche des milieux de l’enquête a laissé entendre l’existence d’un vieux différend relatif à la mise à la retraire du Colonel Sogho Alassane entre le ministre de l’Intérieur Yall  Zakaria Alassane et le chef d’Etat Major de la Garde Nationale le Colonel El Hadi Ould Seddigh.
Aucune information n’a pu être recueillie -pour le moment- sur les conclusions de la  mission des enquêteurs militaires présidés par le Colonel Mohamed Ould Meguet Inspecteur général au ministère de la Défense.
C’est sur la base d’un film montrant le trésorier de la Garde Nationale exerçant  ses fonctions de retrait et de  transport des fonds de la Banque Centrale de Mauritanie que l’accusation de détournement de fonds avait été lancée. Un observateur militaire a déclaré  sous l’anonymat qu’une telle accusation est «légère car elle ne prouve pas qu’il y a eu usage délictueux des fonds transportés».


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés