Facebook
Alain MOIZAN: «Mon objectif, c’est de qualifier la Mauritanie à la CAN 2010»   
21/02/2008

C’est en ces termes que M. Alain Moizan, ce franco-sénégalais de 55 ans s’est exprimé  lors du point de presse organisé par la Fédération de Football de Mauritanie pour annoncer son recrutement comme sélectionneur national à la tête des Mourabitounes.



C’était en milieu de journée du jeudi 14 février dernier que la Fédération a convié la presse nationale et internationale pour l’informer de la nouvelle. Mohamed Salem Ould Boukhreïss, président de la Fédération a présenté le nouvel entraîneur de l’équipe nationale qui a été invité à prendre la parole pour expliquer devant la presse les raisons qui ont motivé son recrutement. Pour Alain Moizan, le football mauritanien a progressé ces dernières années et pour preuve, la Mauritanie a tenu en échec à Nouakchott le champion d’Afrique, l’Egypte, lors des éliminatoires de la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Aussi, dans les autres rencontres, la Mauritanie s’est plus ou moins bien comportée à domicile. Que les joueurs mauritaniens sont individuellement et techniquement bons à l’image des autres du continent. Seulement, selon le nouvel entraîneur, il faut travailler encore le côté collectif et faire certains réglages. M Moizan a déclaré avoir supervisé le championnat national de D1 et a apprécié le football mauritanien à sa juste valeur.
La presse n’a pas manqué de poser des questions concernant le contrat de l’entraîneur, le planning du travail et certaines questions en rapport avec l’aspect technique. En réponse à ces dernières, le nouvel entraîneur  a déclaré que son travail doit d’abord s’appuyer sur les joueurs locaux avant de penser aux expatriés qui évoluent dans le championnat européen ou africain. Au plan local, il y aura deux séances par semaine car d’après le nouveau sélectionneur, les joueurs locaux sont d’un potentiel individuel intéressant mais il reste du travail à faire sur le plan collectif et technique.
S’agissant des joueurs expatriés mauritaniens, il y aura un travail de détection et de supervision pour voir si tel joueur est opérationnel dans son club et compétitif avant de songer à sa sélection en équipe nationale. Il a également souligné l’importance de la discipline du groupe et en a fait allusion au grand débat organisé par la télévision sénégalaise le mercredi 13 février pour dénoncer certains comportements du groupe et les tares du football sénégalais. Une autre façon pour l’entraîneur, de dire que la discipline compte dans le développement du football professionnel. Il a aussi laissé entendre que son objectif c’est de qualifier la Mauritanie à la CAN 2010. Mais le premier objectif c’est la qualification du premier tour au deuxième tour avant de miser sur les trois premières places de ce deuxième tour qui qualifierait la Mauritanie à la 27ème édition de cette CAN . Et notre désormais sélectionneur national de dire qu’il compte sur la préparation efficace des Mourabitounes. Pour ce faire, il faut,  selon lui,  organiser trois rencontres amicales et c’est le minimum pour chaque échéance de la campagne pour des éliminatoires. Parlant des adversaires de la Mauritanie que sont le Maroc, l’Ethiopie et le Rwanda, notre sélectionneur a dit que « bien que la Mauritanie ne soit pas favorite, mais elle jouera pleinement sa carte dans ce groupe » car ses  joueurs sont techniquement bons. Concernant ses conditions, il a déclaré qu’aucune condition spéciale ne le lie à la Mauritanie. Mais chacune des deux parties assumera sa responsabilité sur ses engagements.
Pour son contrat qui le lie à la fédération de football de Mauritanie, Ould Boukhreïss a révélé que ce dernier prend effet à compter du 1er mars jusqu’à fin octobre 2008, juste la fin des éliminatoires pour la CAN 2010 et ce, pour un traitement mensuel de 5.000 euros, l’équivalent de plus d’un million et demi de nos ouguiyas. Après les éliminatoires, poursuit le président Ould Boukhreïss et quelque soit le résultat, le contrat doit être revu.
S’agissant des inquiétudes de la presse concernant les engagements de l’Etat à supporter les frais inhérents à la campagne des éliminatoires, le Président a dit que « l’Etat mauritanien a toujours honoré ses engagements vis-à-vis du football mauritanien. Et par conséquent, ce soutien permanent sera au rendez-vous le moment venu ».
Il est aussi important de souligner que notre nouveau sélectionneur a un parcours assez important. Avec 15 ans d’expérience, Alain Moizan a été joueur de 1975 à 1988, d’abord à Angoulème division 2 française, puis à Monaco, Lyon, Saint-Etienne, Bastia et Canne en D1 avec 7 sélections en équipe nationale française. Il a été champion de France en 1978 et vainqueur de la coupe de France en 1979 avec Monaco.
M. Moizan  qui a un diplôme d’entraîneur de football, a été entraîneur du club de Richard Toll Sénégal, la Compagnie Sucrière Sénégalaise (CSS) en 1998-2001, de la Jeanne d’Arc de Dakar en 2002-2003, sélectionneur national des Aigles du Mali en 2004, entraîneur CFA Lyon La Duchère en 2005-2006 avant d’atterrir en Algérie pour entraîner le club de ligue 2 MOB Béjaïa.
Alain Moizan qui compte mettre cette expérience au profit des Mourabitounes, aura à prouver son talent d’entraîneur sachant qu’il connaît bien le football africain. La mission ne sera pas de tout repos. Wait and see.
Ibou Badiane


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés