Facebook
Interpellations dans les milieux salafistes : «Abou El Harith» et «Abou Oubeida» épinglés par la Gendarmerie et livrés à la Police   
09/02/2008

La traque lancée contre les salafistes mauritaniens s’intensifie. Après l’interpellation en début de semaine de «Abou Hajer»,  deux autres salafistes ont été arrêtés en fin de semaine à Nouakchott. Le premier, a été interpellé  mercredi  6 février précisément dans le quartier  de Socogim PS,  non loin de la plage.



Sidi Mohamed Ould Mohamed Salem connu également sous d’autres  noms,  tels que  Brahim Ould Sidi mais aussi, d’autres surnoms, comme : Abderrahmane Elliby, ou  «Abou El Harith» a été appréhendé  par des gendarmes suite à une course poursuite. «Il a fallu tirer sur les pneus du véhicule qu’il conduisait  pour l’arrêter» précise un témoin.  Selon des sources sécuritaires «Abou El Harith » appartiendrait à la cellule de Sidi Ould Sidna et Mohamed Ould Chabarnoux. Au moment de l’attaque des touristes français à  Aleg, il était dans les camps d’Al Qaida au Maghreb Islamique pour laquelle il aurait convoyé  des fonds générés par  la vente des voitures volés  en Mauritanie, souligne une source.
Le deuxième individu arrêté précisément le 7 février au poste de contrôle (PK 25) sur  la route de Boutilimitt n’est autre que Sidi Ould Habott dit «Abou Oubeida». Arrêté en mars 2005,  il s’était évadé le 27 avril 2006 avec deux autres de ses compagnons de la prison civile de Nouakchott. Il avait été acquitté le 24 juin 2007 de l’accusation d’ «appartenance à une association non autorisée» unique chef d’inculpation  retenu contre lui et ses amis. Malgré son acquittement, il ne s’était pas manifesté, depuis lors. Arrêtés par les gendarmes, les deux suspects ont été aussitôt réclamés et obtenus par la Direction de la Sûreté de l’Etat (DSE).


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés