Facebook
Kouchner à Nouakchott le 6 février   
03/02/2008

Le Quai d’Orsay a indiqué le 1er février  que M. Brenard Kouchner ministre français des affaires étrangères  se rendrait en visite en Mauritanie jeudi et vendredi (6 et 7 février) «à la suite des événements survenus ces dernières semaines dans ce pays».
M. Kouchner a, dans une déclaration écrite, fait part de sa "sympathie" aux personnes blessées. "Je renouvelle aux autorités mauritaniennes et israéliennes toute ma solidarité face à cet acte terroriste dont les auteurs doivent être poursuivis et jugés", a-t-il ajouté.



L’attaque du 1er février intervient un mois après l’assassinat de quatre touristes français par des hommes présentés comme proches de la mouvance d’Al-Qaïda, et l’annulation du rallye Dakar-2008 en raison de menaces terroristes.
Les autorités françaises avaient fait de fortes pressions sur les organisateurs du rallye pour l’annulation de cette compétition, alors que les autorités mauritaniennes avaient assuré être en mesure de garantir la sécurité du parcours sur leur territoire.

 

Création d’un réseau des ONG arabes et africaines à Nouakchott

Un atelier sur le lancement du renforcement des capacités du réseau arabo-africain pour la participation citoyenne a annoncé, vendredi 1er février  à Nouakchott, la création d’un réseau arabo-africain de la société civile pour la gouvernance participative. Organisé par le ministère chargé des relations avec le Parlement et la société civile en collaboration avec le Programme de Développement des Nations Unies (PNUD) et le Département des Affaires Economiques et sociales des l’ONU (DAES), cet atelier s’est déroulé en présence de délégations représentant une vingtaine de pays du continent africain et du monde arabe.
Le réseau s’assigne comme objectif d’élargir le cercle de concertation et d’échange d’expertise entre les ONG, permettant ainsi de donner une nouvelle perspective à la diffusion de la culture du dialogue et le renforcement des piliers de la démocratie et le processus de bonne gouvernance dans les pays arabes et africains.
Intervenant lors de la cérémonie de clôture, M. Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil, ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile a indiqué que cette initiative traduit la volonté de créer une plate-forme qui fédère les efforts des acteurs de la société civile arabe et africaine en participant à la lutte contre l’ignorance et le sous-développement et de faire face aux obstacles qui entravent le développement.

 

RNRD : Non à la violence,  oui à la rupture
 Le Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD), le plus  grand parti islamiste de Mauritanie, a exprimé son refus de l’usage de la violence dans l’attaque contre l’ambassade d’Israël à Nouakchott, tout en appelant le gouvernement à mettre à un terme à ses relations diplomatiques avec Israël. "Par principe, nous rejetons et condamnons avec force l’usage de la violence comme moyen d’expression politique", a précisé le RNDR dans un communiqué rendu public le 3 fevrier. Le RNRD (5 sièges au parlement) s’est dit également contre toute action de nature à menacer la sécurité et la stabilité du pays, soulignant que l’attaque contre l’ambassade israélienne remet au devant de la scène la question des relations avec Israël.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés