Facebook
C’est en Mauritanie que cela se passe : Refusées pour leur attachement au foulard musulman   
30/01/2008

Quelques candidates mauritaniennes dont «MM» ont été recalées dans un concours parce qu’elles ont refusées affirment-elles de servir au travail, la tête dénudée. Après un concours pour le recrutement d’hôtesses de l’Air de la compagnie aérienne Mauritano- Tunisienne organisée samedi dernier à Nouakchott et dont les résultats ont été connus la soirée du lundi, des candidates mauritaniennes répondant aux normes, auraient été recalées parce qu’elles ont exigé de conserver –au moins- le foulard musulman sur leurs têtes à bord des avions de cette compagnie.



«Il s’agit d’une mesure discriminatoire à l’endroit de ces femmes mauritaniennes, qui ne manquera pas d’avoir une incidence négative sur l’image de cette compagnie» a assuré un homme religieux habitué des lignes de cette compagnie sur l’axe Nouakchott –Dubai . Et d’ajouter : « autant le foulard, peut ne pas être obligatoire, autant il ne doit pas non plus constituer une source de discrimination pour les femmes qui le portent ».
Pour le moment nous ne savons pas si cette compagnie va persister sur cette position assimilable à un certain extrémisme laïc connu, notamment dans l’Hexagone et dans certains pays à modernisme intégriste, ou si elle va revoir sa position.
«Il est exclu qu’elle revoit sa position. Nos femmes seront de plus en plus appelées, à cause de la mondialisation, à servir en jupette ou en bikini» a indiqué l’air amer, un sociologue mauritanien contacté par nos soins.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2018 Tous droits reservés