Facebook
Contre le terrorisme : Majorité et Opposition marchent   
17/01/2008

La quasi-totalité des partis politiques mauritaniens, majorité et opposition confondues, ont organisé vendredi 11 janvier une marche commune contre le terrorisme, après l’assassinat en Mauritanie de quatre Français et de trois soldats mauritaniens fin décembre.
Plusieurs milliers de manifestants ont sillonné la principale artère du centre de Nouakchott et tenu un meeting pour dénoncer "la tuerie contre nos hôtes français et nos enfants morts sur le champ de l’honneur".



Sur les banderoles des manifestants, on pouvait lire: "Tous unis contre le terrorisme", "non à l’extrêmisme", "contre la violence, pour la paix" et "la Mauritanie restera une terre de paix", lors de cette manifestation organisée dans l’ après-midi et à laquelle ont pris part une trentaine de partis politiques.
Cette large mobilisation intervient après l’arrestation vendredi matin à Bissau de deux des trois assassins présumés de quatre touristes français le 24 décembre en Mauritanie. Les suspects sont considérés par les autorités mauritaniennes comme proches d’Al-Qaïda.
Trois soldats mauritaniens avaient également été tués le 27 décembre dans une attaque près de la garnison militaire de El-Ghallawiya, à environ 700 km au nord-est de Nouakchott.
Le porte-parole de la marche, Dahane Ould Mahmoud, dirigeant d’un parti de la majorité, a exprimé le rejet de la violence par toute la classe politique et son engagement à y faire face "pour que la Mauritanie reste un pays de paix et de tolérance".
Des marches similaires ont été organisées dans des villes de l’intérieur du pays où la mobilisation contre le terrorisme a été très importante, a rapporté la radio nationale qui a retransmis en direct des interventions d’hommes politiques et religieux condamnant le terrorisme. Une journée auparavant le RFD principal parti d’Opposition avait organisé une grande marche à Nouakchott pour dénoncer le terrorisme.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés