Facebook
Geste des allemands de la Forêt Noire : efficace et discrèt   
14/01/2008

Une délégation allemande forte d’une centaine de personnes a séjourné dans notre pays la semaine dernière. Elle était composée de trois parlementaires, d’une équipe médicale, d’un architecte et de plusieurs ouvriers en bâtiment et un orchestre philharmonique . Ils viennent tous d’une même région : La Forêt Noire. Le temps qu’ils ont passé chez nous a été extrêmement riche en apports. En effet, pendant trois jours et demi, ils ont consulté des milliers de personnes et ils ont surtout eu le mérite de gratifier le quartier SOCOGIM PS d’un centre de santé construit en…trois jours.



A quelque chose malheur est bon dit l’adage. Cette formule a trouvé sa pleine expression dans le grand geste qu’ont fait des allemands à Nouakchott la semaine écoulée. En effet, sur une initiative de l’ambassadeur de la Mauritanie en République Fédérale d’Allemagne, une centaine de ressortissants de la Forêt Noire, région du pays conduite par le parlementaire MP Fuchtel de l’ONG Helfende Hande e.v. (les mains qui aident) ont pris l’initiative de se rendre en Mauritanie, précisément au village de Bagodine, dans la wilaya du Brakna pour y implanter une maternité et organiser des consultations auprès des populations locales. Seulement, les attentats d’Aleg ont changé la donne. Vu qu’ils ne pouvant plus se rendre à Bagodine, les autorités mauritaniennes ont eu la bonne idée de ne pas les laisser repartir avec leurs bagages et leur ont suggéré de transférer leurs actions en direction des populations du quartier de la SOCOGIM PS. Ce qui fut fait pour le plus grand bonheur des populations riveraines mais aussi de tout Nouakchott en définitive. Aussi, la Communauté Urbaine de Nouakchott leur a rapidement octroyé un terrain. L’architecte allemand Scherzinger, secondé son collègue mauritanien Tidjane Diagana ainsi que des trente ouvriers allemands se sont attaqués à la construction du bâtiment dont toutes les pièces proviennent de La Forêt Noire. Il a été conçu et réalisé selon l’architecture de cette région qui a toujours mené des actions humanitaires régulières en direction de notre pays autant dans sa partie nord que dans la vallée du fleuve. Parallèlement à cette action, une équipe médicale composée de trois gynécologues, d’un médecin généraliste, d’un spécialiste en ORL, et d’un ophtalmologue a pendant trois jours et demi consulté, et distribué des médicaments à des milliers de personnes. Les médecins allemands recevaient les patients dans le camion médicalisé de l’ONG qui est stationné en permanence au parking de l’ambassade d’Allemagne et qui sert d’hôpital lors des missions de Helfende Hande e.v.
Des initiatives personnelles et désintéressées
 Les fonds utilisés dans l’exécution de cette action humanitaire s’élèverait autour de deux cent cinquante mille euros selon Bartels Ernst, Chargé des Affaires Culturelles de l’ambassade d’Allemagne à Nouakchott et sont le fruit de dons de personnes animées du seul souci humanitaire. De plus, la totalité des venants se sont pris en charge financièrement et ont laissé leurs familles et sacrifié leurs vacances pour accomplir ce geste en toute modestie et dans la discrétion qu’on leur connaît. Les ouvriers allemands ont travaillé d’arrache pied de jour comme de nuit pendant trois jours et en fin de matinée du 09/01/2008, l’édifice était  debout. Il ne restait plus qu’à proceder à son inauguration. C’est ainsi qu’à 15 heures et trente, Madame Khattou Mint Boukhary, l’épouse du Président de la République est arrivée sur les lieux où avaient déjà pris place sous une tente plusieurs personnalités parmi lesquelles, on pouvait noter : Le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, l’Ambassadeur de la République d’Allemagne SEM Schanze, le Président de la Communauté Urbaine de Nouakchott, Madame la Hakem du Ksar, le Maire du Ksar, ainsi que plusieurs invités. La Première Dame a été accueillie par SEM Schanze. Quelques instants plus tard, tout le monde s’est levé pour entendre les hymnes nationaux de la Mauritanie et de l’Allemagne exécutés par l’orchestre philharmonique allemand. On a noté l’introduction de couplets allemands lorsqu’ils jouaient notre hymne. Cet air de musique douce a incontestablement fait du bien à tous ceux qui l’on écouté. L’ambassadeur allemand a pris la parole pour introduire les menuisiers constructeurs. Il révèle que c’est une tradition  en Forêt Noire qui veut que les ouvriers tiennent une allocution après avoir fini la construction d’une maison.
Traditions ouvrières
  Aussitôt, 15 ouvriers sont montés sur le toit du bâtiment, à l’aide d’une corde, ils ont hissé un arbre sur le toit. En principe, celui-ci doit être très lourd, mais ici, seul le symbole comptait.  Puis, le chef a pris la parole pour affirmer que le bâtiment était prêt et qu’il a été réalisé selon les normes. Il a déclaré : » cette maison a été réalisé au nom de l’amitié entre les peuples. Malgré la soif, la chaleur, la peine, la maison est là. » Les personnes présentes ont également apprécié l’humour de l’ouvrier allemand lorsqu’il lance : « qui va nous payer à boire là-haut ? J’espère que ce sera Monsieur le député, car les hommes politiques ont beaucoup d’argent.» Le maire du Ksar a pris la parole après cela pour louer le geste des allemands. Le Président de la CUN est passé devant le pupitre pour saluer l’action de Helfender Hande et en a profité pour fustiger la fausse campagne tentant à présenter la Mauritanie comme un pays dangereux. Par la suite, le député Fuchtel s’est adressé à l’assistance pour apprécier la flexibilité des autorités mauritaniennes qui ont permis le transfert de leurs actions de Bagodine à Nouakchott. Le dernier à prendre la parole fut le Ministre de la Santé de l’Action Sociale. Il a remercié au nom du gouvernement mauritanien l’ensemble de la délégation allemande et a assuré d’une utilisation efficiente de ce bâtiment de santé. SEM Schanze a enfin invité Madame Khattou Mint Boukhary à couper les rubans d’inauguration.
A la lumière de ces journées d’action, des constats s’imposent : la couverture sanitaire fait défaut en Mauritanie. C’est incontestable. A en juger par la marée humaine qui a investi le camion hôpital pendant ces quatre jours. Certains venaient faire le rang à partir de 6 heures du matin déjà. C’est parce qu’il est impossible à l’homme de la rue d’accéder aux consultations d’un spécialiste que des actions similaires doivent être menées systématiquement. En outre, on ne peut que louer l’initiative de ces allemands qui ont laissé le confort de leur situation pour venir braver la chaleur et la poussière au nom de l’entraide  tout court. Celle qui est désintéressée et discrète. On ne demande pas mieux. Merci les amis Allemands !
Biri N’Diaye

 

                                     Féru de foot

En marge des activités officielles de la délégation allemande, une initiative  personnelle venant Monsieur Klaus Denzinger, Maire de la ville de Weher, dans la région de la Forêt Noire a été également notée. En effet, le premier magistrat de la ville de Weher est grand amateur de football. C’est pour cette raison qu’il a amené dans ses bagages un important lot d’équipements footballistiques qu’il a distribués aux jeunes évoluant dans quatre stades de la Ville de Nouakchott. Aussi, dès la fin de la cérémonie d’inauguration de la maternité, il s’est rendu au Centre Sportif et Culturel de Sebkha pour remettre le dernier lot. Sur place, Monsieur Denzinger a rencontré Monsieur Djigo Mamadou Abdoul, Directeur du Centre accompagné de Sarr Abdoul Aziz, Gestionnaire de la Maison des Jeunes ainsi que le Directeur de l’école de football FC Centre. Le Directeur du Centre s’est dit « agréablement surpris ». Il a remercié l’ambassade d’Allemagne et l’homme politique allemand. Ce dernier  a promis de ne pas en rester là. Il a ensuite remis 5 ballons de marque Adidas ainsi que deux jeux de maillots à M. Djigo. L’allemand a fait une séance photos avec les sociétaires de l’école de football avant de faire le tour du terrain sportif. Il s’est gratifié par la suite d’une séance de jongleries. Il n’y a pas de doute. Il était heureux. Le directeur du Centre a assuré que les équipements seront remis au directeur de l’école de football et qu’ils en feront un bon usage. Les enfants ont adressé un mot de remerciement à l’endroit de M Denzinger qui a distribué en tout 40 ballons et plusieurs dizaines de maillots à Nouakchott directement de sa poche. Si on considère qu’un seul ballon original ne coûte pas moins de 20.000  UM , l’on se rend compte de l’impact financier de l’action. Mais, il a promis de revenir et de continuer son action. Bravo !

Biri N’Diaye


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2020 Tous droits reservés