Facebook
Meurtres d’Aleg : Les suspects «arrêtés à la demande des autorités françaises» selon la police Buissau-guinéenne   
11/01/2008

Deux Mauritaniens, parmi les trois meurtriers des quatre touristes français tués le 24 décembre dernier à Aleg (dont  Sidi Ould Sidna) , ont été arrêtés le 11 janvier en Guinée-Bissau. "Oui, c’est vrai, nous avons arrêté deux mauritaniens à 01h00 du matin" (heure locale et GMT), ils étaient à Bissau depuis pas longtemps. On les a arrêtés, et maintenant, nous sommes en train de suivre la procédure judiciaire", a indiqué  Lucinda Barbosa, directeur de la police judiciaire de  Guinée-Bissau qui  a précisé à «Reuters»  que les deux mauritaniens   arrêtés l’ont  été «à la demande des  autorités françaises».



Huit autres prévenus  arrêtés en Mauritanie et soupçonnés de complicité avec  les auteurs de  l’attaque d’Aleg ont été entendus le 8 janvier par le  procureur de la République de Nouakchott.
C’est grâce à leurs  témoignages  que les trois meurtriers  avaient  été identifiés par les services de sécurité mauritaniens  comme des  militants liés à la Branche d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (BAQMI),  l’ex-GSPC-algérien (Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat)  .


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article
Pseudo
E-mail
Commentaire
Entrer le code
La rédaction de Tahalil vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue de Tahalil et de ses journalistes.
Les commentaires insultants ou diffamatoires seront censurés.

TAHALIL 2006-2019 Tous droits reservés